Côte d’Ivoire, 37% d’indécis (jeunes, urbains, éduqués, primovotants)


Présidentielle: le poids des indécis

Par Jeune-Afrique

Fin août, un tiers des électeurs interrogés lors d’un sondage n’avaient pas encore choisi leur candidat pour l’élection présidentielle ivoirienne.

Réalisée, en août, sur commande du Premier ministre, Guillaume Soro, une enquête d’opinion de l’institut Afrobarometer (une fondation universitaire américano-sud-africaine financée notamment par l’Usaid, l’agence de développement canadienne, plusieurs gouvernements scandinaves, la BAD et la Banque mondiale) aboutit à des conclusions similaires aux sondages Sofres sur les intentions de vote pour l’élection présidentielle ivoirienne, prévue le 31 octobre. Selon cette enquête, Laurent Gbagbo arriverait en tête au premier tour avec 37,1 % des suffrages exprimés, devant Henri Konan Bédié (14,3 %) et Alassane Ouattara (10,6 %). Au second tour, Gbagbo l’emporterait avec 63 % contre Bédié, et avec 67,8 % contre Ouattara.

Reste que ces scores sont fortement tributaires du nombre des indécis, estimés à 37,1 % de l’électorat par ce sondage et dont le profil (jeunes, urbains, éduqués et, souvent, primovotants) rend aléatoire toute classification a priori en faveur de l’un ou l’autre des candidats. Nul doute que les trois « poids lourds » du scrutin devront s’attacher en priorité à conquérir ces électeurs potentiels.

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires