La chronique de Bakus – La république de l’absurde Acte II

Moi je ne connais pas la peur. Ils vont me faire quoi?

Ca fait quoi, si je dis que les immigrés africains travaillent au noir, à plusieurs sur le même titre de séjour? Moi je n’ai jamais peur!

Ca fait quoi, si je dis que les ivoiriens de Toulepleu sont ivoiriens par erreur topographique? Ou est la peur? Ils vont me faire quoi?

Ca fait quoi, si j’ai officiellement deux femmes alors que la loi interdit la polygamie? Je ne connais pas la peur moi.

Ca fait quoi, si c’est en période électorale que j’électrifie des villages?

Ca fait quoi, si en 10 ans je n’ai construit aucune université, j’ai pas peur de dire que je n’y avait pas pensé. Donne moi 5 ans je vais en construire 10.

Ca fait quoi, si L’AMU n’a jamais démarré? On m’a dit de dire ça. Moi je n’ai pas peur de dire ça !

Ca fait quoi, si la zone franche de biotechnologie ne démarre pas. C’est Vincent Kragbé qui m’a dit qu’il pouvait le faire. Si ça n’a pas marché, moi je n’ai pas peur.

Simone a dit que il n’y avait plus de route en Côte-d’Ivoire, je ne l’ai pas envoyé pour dire ça, mais moi je n’ai jamais peur!

Ca fait quoi si j’ai des relations comme mon ami Pablo. On dit Il ya élection or Pablo est dans surface de réparation. Qui peut siffler hors-jeux? Je n’ai même pas peur même.

Les juges ont refusé de radier les gens. Petit « Gnaoré » du Ministère de l’intérieur est la. Walaaaaaaa ! On va diminuer prix de la Mecque et puis c’est fini. Radier c’est pas radier ? Je vous dis que je n’ai jamais peur !

« Aouli », On piétine pas deux fois testicule d’un aveugle. Même s’il ne voit pas clair, la prochaine fois, il sait ou mettre ça pour ne pas que tu marches dessus…

Bakus vous salut!

Commentaires Facebook
Share:

Publié par bleble