Côte d’Ivoire: Gbagbo investi candidat pour la présidentielle du 31 octobre

Photo (Reuters/Luc Gnago) -

ABIDJAN — Le président ivoirien Laurent Gbagbo a été solennellement investi candidat par son camp pour l’élection présidentielle prévue le 31 octobre, lors d’un rassemblement samedi à Abidjan.

Cette élection est « singulière » parce qu' »elle oppose deux types de candidats », a affirmé M. Gbagbo devant des milliers de partisans réunis au Palais des congrès de l’hôtel Ivoire, un des symboles de la capitale économique ivoirienne.

« Il y a d’un côté un candidat pour la Côte d’Ivoire et de l’autre côté des candidats qui regardent toujours dehors », a-t-il lancé, sous les vivats de la foule qui s’était également massée à l’extérieur.

Ses deux principaux rivaux, l’ex-président Henri Konan Bédié et l’ancien Premier ministre Alassane Ouattara, sont régulièrement accusés par le camp Gbagbo d’être aux ordres de l’étranger, spécialement de l’ex-puissance coloniale française avec laquelle les relations ont été délicates ces dernières années.

Au pouvoir depuis 2000 malgré la fin de son mandat en 2005, le président-candidat a dit sa volonté de « relever la Côte d’Ivoire », coupée en un sud loyaliste et un nord ex-rebelle depuis le putsch manqué de 2002.

M. Gbagbo avait été, en son absence, investi candidat en août 2008 par son parti, le Front populaire ivoirien (FPI). Samedi, il a reçu l’onction de « La majorité présidentielle » (LMP), coalition formée par la dizaine de partis qui le soutiennent.

De nombreuses personnalités de son camp étaient présentes, notamment son épouse Simone Gbagbo et le chef des « patriotes », Charles Blé Goudé.

Les cartes d’identité et d’électeur ont commencé à être distribuées à Abidjan cette semaine en vue du scrutin, repoussé à de multiples reprises depuis 2005.

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires