Candidat de l’Etranger – Gbagbo rattrapé par ses actes


La polémique sur le candidat de l’Etranger ne doit plus avoir lieu. Tant les actes posés par le candidat du Fpi (Front populaire ivoirien) situent l’opinion nationale et internationale. Et cela à plusieurs niveaux, comparativement au candidat du Rdr. En effet, La promotion des jeunes ivoiriens n’est pas une vue de l’esprit chez le candidat du Rdr, Alassane Ouattara. Ce détecteur de talents qui en a donné la preuve en tant qu’unique Premier ministre de feu Félix Houphouët-Boigny, vient de remettre le couvert en confiant sa campagne promotionnelle à de jeunes loups de la publicité en Côte d’Ivoire. Point pour lui n’est besoin d’aller chercher l’oiseau rare hors de la Côte d’Ivoire alors que le pays en regorge. Ces jeunes ivoiriens commis à la campagne du candidat du Rdr rivalisent d’imagination et d’esprit de créativité. Ces talents à l’état pur, en qui le candidat du Rdr a mis toute sa confiance sont en train de damer le pion aux ‘‘mercenaires’’ recrutés sur les bords de la Seine. A voir les affiches, y a pas match. D’un côté le candidat du RDR, sourire naturel, entouré du peuple, délivrant un message relatif à son programme de société et de l’autre côté, le candidat du Fpi, sourire ‘‘forcé’’ et un message qui se résume à sa personne. Pourquoi chercher loin ce qui est à portée de mains ? La réponse, le président du Rdr l’a trouvée, puisqu’il a fait la part belle aux jeunes ivoiriens qui tiennent le haut du pavé en donnant du fil à retordre à Euro Rscg, groupe de communication français, mondialement reconnu. Cette information révélée par un organe de presse de la place n’est plus un secret pour personne. Cette cellule, composée de cinq personnes dirigée par Marcel Gross, directeur associé de la société sont des conseillers techniques en matière de communication politique, d’organisation d’événements et de promotion de l’image du candidat Laurent Gbagbo. Stéphane Fouks, patron de Euro Rscg est son conseiller en stratégie. Sont aussi à la rescousse du candidat du Fpi, Jack Lang (ancien ministre de la culture socialiste), Guy Labertit (socialiste français et ami de Gbagbo) et bien d’autres, là où Alassane Ouattara est ‘‘coaché’’ par des Ivoiriens qui connaissent la mentalité des habitants de la Côte d’Ivoire. En outre, Laurent Gbagbo s’est toujours targué d’être le candidat des Ivoiriens, celui qui n’acceptera pas d’être la marionnette de la France. Ce qui l’a amené à traiter certains candidats de candidats de l’Etranger ! Et que lui, candidat des Ivoiriens, ne se laissera pas guider par l’Etrangers faisant allusion à la France. Mais le constat est tout autre. La vérité est là, implacable. C’est bien Laurent Gbagbo qui a décidé de confier son destin à la France à travers les gourous français qui gèrent sa campagne. En tout cas, au cours de cette campagne électorale et communicationnelle, Laurent Gbagbo a démontré qu’il est le véritable de candidat de l’Etranger.

Jean Eric ADINGRA

Le Patriote

Commentaires facebook

Publié par bleble