Comment Gbagbo prépare sa victoire au 1er tour


Seulement quelques jours, et les Ivoiriens iront aux urnes pour choisir librement ( ?) celui qui présidera, durant 5 ans, aux destinées du pays. Et depuis le 15 octobre dernier, les 14 candidats qui briguent cette élection sont sur le terrain pour la pêche aux voix. Le président Henri Konan Bédié, candidat du Pdci-Rda qui a lancé sa campagne lundi dernier à Yamoussoukro, village natal du père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne et du Pdci-Rda, est très admiré par la population ivoirienne en raison de sa large expérience. Henri Konan Bédié qui fait preuve d’une extrême sérénité en cette période de campagne marche allègrement vers le palais présidentiel. Suivi à l’applaudimètre par le président du RDR, Alassane Dramane Ouattara, dont les sorties font particulièrement trembler les hommes de la majorité présidentielle. Tous les deux invitent les Ivoiriens à faire le bon choix, ce 31 octobre. Après 10 ans de gestion calamiteuse du pays par le régime Gbagbo, les Ivoiriens aspirent au changement et clament en chœur “Trop c’est trop”. Mais Laurent Koudou Gbagbo, candidat à sa propre succession, n’entend guère lâcher le fauteuil présidentiel, quels que soient les résultats de la présidentielle du 31 octobre prochain. Répondant à une question du confrère “Jeune Afrique l’Intelligent” relative aux résultats des élections, Gbagbo Laurent a tranché net “j’y suis, j’y reste !”. Cette reponse traduit bien sa volonté de se succéder à lui-même. Et pour parvenir à ses fins, le candidat de “LMP” ne recule devant rien. Selon une source bien introduite, le président-candidat qui animait un meeting politique mardi dernier à San-pedro a reçu très tard dans la nuit, le président du Conseil constitutionnel, Paul Yao N’dré, à l’hôtel Sophia. Yao N’dré qui est arrivé au lieu de rendez-vous sans garde du corps et à bord d’un véhicule de type 4×4 aurait échangé avec le chef de l’Etat durant plusieurs minutes. Les échanges, dit-on, auraient tourné autour de la victoire du candidat de LMP au premier tour. Ainsi pour accomplir la besogne, le siège du Conseil constitutionnel va être délocalisé du Plateau à Cocody. Précisément entre l’école de gendarmerie, la DST et l’école de police. Et depuis quelques jours, Blé Goudé Charles, en mission à l’intérieur du pays, a été rappelé pour mobiliser ses éléments dans le district d’Abidjan. Affi N’guessan, président du parti au pouvoir (Fpi) et porte-parole du candidat Gbagbo, a déjà fait remarquer lors d’une conférence de presse qu’à LMP, il n’est pas envisagé une quelconque défaite de Laurent Gbagbo. Voici qui est clair.

Patrice Yao

Le Nouveau Réveil

Commentaires facebook

Publié par bleble