Eugène Djué (LMP) redoute un report de la présidentielle

Le leader du Mouvement pour la libération totale de la Côte d’Ivoire (Mpltci, proche du camp présidentiel) Eugène Djué, a confié dimanche à Yamoussoukro ( centre) qu’il doute de la tenue effective de l’élection présidentielle à la date du 31 octobre.

M. Djué a affirmé à Xinhua que la tenue de l’élection présidentielle pourrait être repoussée pour des questions pratiques.

« Le 31 octobre, ce sera très difficile d’organiser la présidentielle, vu que sur le terrain les gens ont des problèmes pour obtenir leurs cartes nationales d’identité et d’électeur », a- t-il expliqué.


« Les cartes n’ont pas toujours été disponibles là où on les attendait. Cependant, pour quelques cas, les brassages aidant, des gens avertissent leurs connaissances et proches qui se rendent dans les lieux où lesdits documents ont été acheminés pour en prendre possession », a ajouté le leader du Mpltci, soulignant que » on a encore besoin d’un peu de temps pour mettre de l’ordre et traiter toutes ces situations malencontreuses ».

Celui-ci s’est par ailleurs dit « inquiet » concernant la sécurisation du scrutin, affirmant que le Centre de commandement intégré (CCI) en charge de la sécurisation n’est pas visible sur le terrain « même si à Bouaké, l’on rencontre par endroits quelques éléments ».

Pour M. Djué, il y a donc lieu d’aplanir les difficultés relevées avant d’aller aux élections.

La Côte d’Ivoire se trouve en pleine campagne électorale dans la perspective de l’élection présidentielle fixée au 31 octobre après plusieurs reports.

Pendant ce temps, la distribution des cartes d’identité et des cartes d’électeur qui a débuté le 6 octobre se poursuit dans les différentes régions du pays.

Le scrutin est censé garantir le retour définitif de la paix et de la stabilité dans le pays après huit années de crise militaro politique. (Xinhua)

Commentaires facebook

Publié par bleble