Soro met un « comité d’experts » en place pour la centralisation des résultats

Le Premier ministre ivoirien Guillaume Soro a annoncé dimanche la mise en place d’un « comité d’experts » pour la centralisation des résultats du scrutin présidentiel du 31 octobre après la décision de la Commission électorale indépendante (CEI) de recourir au comptage manuel des voix.

« Après de multiples consultations, le Premier ministre a fortement recommandé la mise en place d’un Comité d’experts indépendants », indique un communiqué de la Primature parvenue à l’agence Xinhua.

Ce « comité d’experts » doit être composé de « techniciens » issus du Cabinet du Premier ministre, de la CEI, de la Facilitation burkinabé, d’une société informatique de droit suisse dénommée et d’observateurs issus de l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI).

La CEI avait décidé de recourir au comptage manuel des voix après une récusation de la part de certains de ses membres de la société informatique SILS Tdechnology, filiale d’une structure publique dirigée par un proche de laurent Gbagbo.


La décision a entraîné, à une semaine du scrutin présidentiel, une polémique née d’inquiétudes dans des états-majors de candidats susceptibles de menacer la tenue du scrutin.

« Le Premier ministre Guillaume Soro a cru bon de se saisir de la question en vue de prévenir toute crispation et parvenir au meilleur compromis possible », souligne le communiqué.

Le « Comité d’experts », en collaboration avec SILS Technology procédera « en toute transparence à la transmission sécurisée des résultats du scrutin présidentiel et en garantira ainsi leur inviolabilité », selon le texte.

Toujours selon le texte, le « Comité d’experts » exercera ses missions « sans préjudice » de toutes les autres mesures prises par la CEI, seule institution responsable de la proclamation des résultats provisoires de l’élection présidentielle.

Le Premier ministre rassure que l’élection présidentielle du 31 octobre sera « transparente à tout point de vue » et qu’aucune  » manipulation » susceptible d’altérer la sincérité du vote des électeurs ne sera possible au regard du « dispositif rigoureux » mis en place. (Xinhua)

Commentaires facebook

Publié par bleble