LES FRAUDEURS DE CANAL PLUS DEVANT LE TRIBUNAL (Piraterie)

Le premier procès des fraudeurs sur les chaînes de télévision de Canal plus s’ouvre, ce matin, au tribunal correctionnel d’Abidjan Plateau. Trois mis en cause seront à la barre pour répondre des actes qui leur sont reprochés. Dix-huit autres cas sont en instruction. Ces informations ont été données, hier, par le directeur projets de Canal plus, Jacques de Longeville.


Qui se félicite de ce que les autorités policières ivoiriennes aient pris à bras-le-corps la lutte contre la fraude. «Chapeau à la police car nous étions inquiets pour la survie de nos structures. Les abonnés résiliaient leur contrat pour rejoindre les fraudeurs», fait-il remarquer. Et d’ajouter : « Le procès qui s’ouvre ce matin doit servir d’exemple à tous les autres pays où sévit la fraude ».

M. de Longeville précise que sa structure n’éprouve aucun plaisir à voir les gens aller en prison. Mais ce qui les préoccupe, c’est que cesse la piraterie qui, selon ses termes, est pratiquée par plus de 600.000 personnes en Côte d’Ivoire avec un chiffre d’affaires qui dépasse de loin celui de la maison mère, déplore-t-il.

A. Doualy

FratMat

Commentaires facebook

Publié par bleble