HamBak Aux jeunes d’Angré- Génie 2000: « Prenez votre revanche sur le Fpi qui a détourné 200 à 600 milliards de la filière Café Cacao »


Hamed Bakayoko se dit choqué mais pas surpris. Hier, le chef de l’Etat-candidat a érigé de nouvelles localités en sous-préfectures et en départements. « Il ne s’agit ni plus ni moins que d’une escroquerie morale et politique », a estimé hier Hamed Bakayoko à « Génie 2000 » puis à Angré. Pour le directeur central de campagne chargé de la jeunesse du candidat Alassane Ouattara, c’est même une « insulte à l’intelligence » des Ivoiriens. Cependant il s’est dit pas du tout surpris par ce geste au regard de la « gestion du pouvoir par le FPI ». Méthodiquement, il a expliqué comment le régime Gbagbo a « vendu le pays aux déchets toxiques » et aussi détourné « de 200 à 600 milliards » de la filière Café Cacao. Une somme qui de son avis, aurait pu « construire des universités, des hôpitaux et créer de nombreux emplois pour les Ivoiriens ». C’est toute cette impéritie de ce régime qui le fonde à dire « qu’il faut que ça change ». Car est-il persuadé, « la Côte d’Ivoire mérite mieux ». « Un grand pays comme le nôtre, avec un grand peuple ne peut pas s’accommoder d’un dirigeant moyen. Nous ne devons pas avoir honte de notre Président. Il nous faut un grand Président, un grand chef, un leader respecté du monde. » Pour lui, celui-ci s’appelle Alassane Ouattara. « Le seul noir à avoir été directeur général adjoint du Fonds monétaire international », a argumenté Hamed Bakayoko. Il a insisté que la Côte d’Ivoire doit suivre le monde notamment les grands pays qui se donnent des dirigeants comme Obama, Sarkozy, Cameron, etc. « Ouattara est de la race de ces dirigeants, a-t-il affirmé. Il va remettre la Côte d’Ivoire au travail, lui redonner son rang et sa dignité ». De son avis, « cela est possible ». « Il reste une semaine pour un grand jour, a-t-il poursuivi. Nous sommes à une semaine d’un grand bonheur. Ouattara peut changer nos vies ». Hamed Bakayoko qui n’en revient pas de « l’incompétence de ce régime » a appelé tous les jeunes « à prendre leur revanche » en votant massivement Alassane Ouattara. Mais pas seulement voter, « devenir chacun un bénévole » pour Ouattara en expliquant en famille et ailleurs qu’il est le meilleur. A preuve, a-t-il insisté, « il est le seul à avoir un programme chiffré et détaillé ». « A lui au moins on pourra dire : « tu t’es engagé pour 5 universités, où sont-elles ?», a fait remarquer Hamed Bakayoko.

Le Patriote

Commentaires facebook

Publié par bleble