SOS pour des élections Fair-play

CONTRIBUTION – Par Rosalie Kouamé «Roska»

Mon Appel du Cœur pour des élections apaisées et démocratiques dans mon beau pays, la Côte d’Ivoire.

Enfin, la naissance tant attendue de “Bébé élections Côte d’Ivoire!”

Au commencement était la parole, pardon je veux dire qu’au commencement fut le coup d’état manqué de Septembre 2002, puis la rébellion armée depuis Ouagadougou grâce à la France et ensuite la crise fondée sur plusieurs accords et désaccords dont Lomé, Marcoussis, Accra, Pretoria, Yamoussoukro, etc,,…..et Ouagadougou…

Les années se sont écoulées les unes après les autres voyant les ivoiriens passer de l’espoir au désespoir et de l’illusion à la désillusion.

A l’image de la population ivoirienne, même la culture ivoirienne est passée de “couper-decaler” à planer… Seul Dieu sait quand est-ce que nous reviendrons sur terre.

Dans les recherches de solution de sortie de crise, l’organisation des élections présidentielles a pris le dessus sur toute autre éventualité, au point où les élections semblaient avoir hanté la Côte d’Ivoire et tous ceux qui ont un intérêt pour notre pays. Pendant plusieurs années, les politiciens ivoiriens, avec l’aide de médiateurs et autre type de “pompiers” en la matière, ont programmé puis déprogrammé les élections, à plusieurs reprises en utilisant toutes sortes de stratégies dignes de politiciens, de rebelles et de médiateurs, devenus milliardaires grâce à la souffrance du peuple ivoirien… d’où la problématique de mettre fin à cette souffrance appelée «crise», dans la mesure où elle appauvrit d’une part le peuple et enrichit d’autre part les décideurs et les acteurs.

De gymnastique en gymnastique, une date historique a été trouvée. Historique parce que de l’histoire de la fameuse rébellion ou crise ivoirienne, les élections ivoiriennes ne se sont jamais rapprochées de la réalité comme cette fois-ci.
Du coup, l’espoir est re-né dans beaucoup de cœurs dans la population ivoirienne qui a été forcée au «Pardon sans Repentance» des tueurs, des violeurs et autres formes de criminels…

Le Pardon est l’autre Nom de Dieu, néanmoins Dieu recommande que le pardon se fasse après la Repentance. Comme à situation exceptionnelle, solution exceptionnelle, alors peut-être que Dieu a revu ses règles autour du Pardon en ce qui concerne les crimes en Côte d’Ivoire.

Dans tous les cas la population ivoirienne est prête à aller aux élections pour aller légitimer un Président de la République et tourner la page aux souffrances. Et cela est à saluer.

Nous avons ainsi, une population partagée en une vingtaine de tendances pour un destin commun:

• Pouvoir se loger
• Pouvoir manger à sa faim
• Pouvoir se soigner
• Pouvoir s’éduquer, se former ou à la limite donner une éducation et une formation à ses progénitures
• Pouvoir travailler


Ces besoins de base n’ont pas été à la portée de la majorité des ivoiriens ces 10 dernières années à cause de la crise il paraît, puisque la crise pouvait seulement rendre milliardaires un groupuscule, elle ne pouvait pas prendre en compte toute la population…

Espérons donc que le tour du peuple ivoirien de pouvoir profiter aussi des ressources ivoiriennes viendra après la crise!
C’est sûrement ce qui explique l’engouement de ce peuple à aller aux élections, espérant que ces élections marqueront la fin de la fameuse crise et qu’enfin il serait pris en compte dans le partage des milliards du pays.

Le 31 Octobre 2010, date historique donc, est supposé marquer la FIN de la souffrance du peuple ivoirien, par la fin de la crise, la fin de l’enrichissement grâce à la crise et la fin de l’appauvrissement à cause de la crise. Le peuple Ivoirien a aussi le droit de l’Espoir!

J’en appelle ici au sens HUMAIN des uns et des autres à faire preuve de FAIR PLAY (comme le dirait le Capitaine des Éléphant, Didier Drogba), pour éviter que ce RÊVE ne devienne un cauchemar.

• Aux différents candidats, que celui qui serait choisi par la majorité des votants, sache que c’est maintenant le tour du peuple d’être servi et soulagé…

• Aux candidats malheureux, sachez accepter votre défaite car il faut savoir perdre aujourd’hui pour mieux gagner demain…

NB: Le poste de Président de la République n’est pas la seule fonction à travers laquelle vous pouvez servir la Côte d’Ivoire!

Loin du fauteuil présidentiel, vous avez aussi la possibilité d’utiliser toutes vos compétences nationales comme internationales pour créer des entreprises compétitives et faire travailler des milliers d’ivoiriens.

Sachez donc être FAIR-PLAY, cette fois-ci dans l’intérêt du peuple!

Sachez passer de la phase de «Mangecratie» à la phase de Démocratie vraie!

En voulant à tout prix gagner aujourd’hui par la force de la tricherie, de la violence et le non-respect des réalités des urnes l’on peut se retrouver dans de “beaux draps”, dans la mesure où personne n’est au-dessus de Dieu et donc personne ne peut aller contre la volonté de Dieu, même si on pense parfois qu’on a le soutien du diable à travers tous les sacrifices diaboliques pour certains…

Sachez faire éviter le pire à un peuple déjà trop épuisé par plusieurs années de votre courage de combattant d’une part et votre force de résistant d’autre part.

Quelques soient vos raisons ou vos positions sachez mettre fin à la souffrance du peuple maintenant en acceptant démocratiquement la VÉRITÉ des URNES.

Le retour définitif de la PAIX légendaire de notre pays est à ce PRIX.

Pour terminer, je souhaite bonne chance à tous les candidats et que le choix du peuple soit le choix de Dieu à travers des élections apaisées.

Vive la Côte d’Ivoire!
Vive le peuple Ivoirien!
Vive la vraie Démocratie et la Paix dans les mœurs et les comportements!

Patriotiquement,

Rosalie Kouamé «Roska»
Présidente-Fondatrice
Fondation Roska
roska_net@hotmail.com

Commentaires facebook

Publié par bleble