WARID-ci à madame Simone Gbagbo, Lettre ouverte du S.G. du Syndicat des Travailleurs

Photo: Son Altesse SHEIK Nahayan Mabarak Al Nahayan -

A son Excellence
Madame la Première Dame
Simone EHIVET GBAGBO

Objet : Votre intervention

Madame, votre Excellence,

Suite à votre généreuse, et gracieuse intervention bénévole et spontanée auprès du Prince d’Abu Dhabi, son Altesse SHEIK Nahayan Mabarak Al Nahayan après la fermeture de sa société de téléphonie mobile WARID-Côte d’Ivoire pour mauvaise gestion due aux malversations portant sur la somme globale de 42 milliards 792 millions 882  mille 693 f CFA impliquant les dirigeants Pakistanais et certains responsables ivoiriens ayant entrainé la saisine du tribunal du travail et la Centrale Syndicale Dignité aux fins de recouvrement des arriérées de salaire, et autres droits légaux de 174 employés par le secrétaire général du Syndicat des Travailleurs de ladite société (STWCI), le projet de déploiement du réseau GSM est sur le point de reprendre pour le bonheur de nos différentes familles qui ploient sous le poids de la misère. Car un nouveau PCA est nommé par ABU DHABI. Qui à son tour a nommé un nouveau DG qui assume toutes les fonctions par note de service datée du 2 octobre 2010.

Et je tiens à vous dire infiniment merci pour votre action qui s’inscrit dans un cadre social.


Cependant, je voudrais vous informer que depuis le paiement des premières arriérées de salaire daté du 10 juin 2010, certains des employés initialement membres du comité de direction ont choisi cette atmosphère encore délétère ou aucune activité n’est encore visible, pour faire de l’arbitraire par des prélèvements injustes sur le salaire de leurs collaborateurs pour absence à leur poste de travail.

C’est ainsi que le Secrétaire général du Syndicat des Travailleurs (STWCI), Mr DJIDJE Victor Yao se verra licencié le 7 octobre 2010 par le quadruplet OCHOU Louis, KATTIE Yves Auguste, YODE Olive, et SALAMI Morofou pour motifs d’abandon de poste et divulgation d’information confidentielle relative aux fraudes sur les salaires de certains employés sur un forum de discussion ; motifs constatés à compter du dimanche 2 mai 2010 au 27 septembre 2010 pendant que l’inspecteur du travail d’Adjamé saisi pour la circonstance, ordonnait par décision No 277 S/DIT/A-A du 7 septembre 2010. Pourtant, certains qui depuis février exercent ailleurs pour raison alimentaire continuent de bénéficier de leur faveur. Et que par SMS en date du 30 septembre 2010, le Sieur OCHOU Louis reconnaissait ces fraudes en sa nouvelle qualité de directeur des ressources humaines qu’il refusera d’assumer par SMS à la date du 12 octobre 2010.

Madame, son Excellence,

Ayant constaté des irrégularités dans cette décision arbitraire susceptible d’être transmise au tribunal du travail pour licenciement abusif, je vous saurais gré d’user de votre poids pour me rétablir dans mes droits (ma réintégration comme employé à WARID-CI et paiement de mes arriérées de salaires). Puisque la décision de mon licenciement a trouvé déjà écho favorable auprès du PCA Maitre DADJE Ange Rodrigue, votre avocat et son Directeur général GUEI Gilbert Dominique par solidarité avec leur comité de direction qui a pris cette décision malgré les interventions de mon avocat Maitre AKA Narcisse de l’Institut des Droits Communautaires.

Vous témoignant encore de ma confiance, je vous prie de recevoir, Madame, son Excellence, tous mes sincères remerciements.

Fait à Abidjan, le 28 octobre 2010
Le Secrétaire général de STWCI
DJIDJE Victor Yao

Assistant Manager Power Infrastructure
WARID-CI
Mle : 017

Commentaires facebook

Publié par bleble