Le Commandant de la Force de l’ONU-ci rend visite aux Unités d’Abidjan

Photo: EMA

Note d’Information/980
(Abidjan, le 2 novembre 2010)

Le Général de division Abdul Hafiz, commandant de la force de l’ONUCI, s’est rendu le lundi 1er Novembre 2010, au Golf Hôtel à Abidjan pour s’assurer du dispositif de sécurité mis en place par les éléments du bataillon togolais et le Sous Groupement de Sécurité (SGS), une unité chargée de la sécurité des personnalités.

Au cours de cette visite, il a rencontré le Premier Ministre Guillaume Soro, qu’il a rassuré des mesures sécuritaires prises. Le Gal. Hafiz a ensuite visité les autres unités de l’ONUCI déployées dans le Secteur d’Abidjan.

Le Commandant de la Force des Nations Unies a félicité tous les éléments des bataillons du Secteur d’Abidjan pour leur dévouement. Il les a encouragés à redoubler d’efforts pour relever les défis qui attendent la mission pendant le reste du processus électoral.

************************************
Pour toute information supplémentaire, prière de contacter :

Hamadoun Touré, Porte-parole
Tél. : +225-06203305 ; Portable : + 225-05990075 ; Fax : +225-06203305
Email: hamadoun@un.org

http://www.onuci.org

LE CHEF DE L’ONUCI CHEZ LE PREMIER MINISTRE ET LE PRESIDENT DE LA CEI

Abidjan, le 2 novembre 2010… Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d’Ivoire, Y J Choi, a réitéré mardi à Abidjan, au Premier ministre, Guillaume Soro et au Président de la Commission électorale indépendante (CEI), Youssouf Bakayoko, les félicitations et encouragements de la communauté internationale pour le bon déroulement du scrutin présidentiel.

M Choi a dit au Premier ministre ivoirien la disponibilité de la communauté internationale à poursuivre son appui aux autorités ivoiriennes pour permettre l’annonce des résultats provisoires. Quelques instants plus tôt, le Représentant spécial avait tenu le même langage au Président de la CEI, qu’il a rencontré en compagnie d’une dizaine d’ambassadeurs accrédités dans le pays.

« Les Ivoiriens ont surpris la communauté internationale et maintenant il est nécessaire de sauvegarder les résultats », a déclaré M Choi devant la presse, au terme de sa rencontre avec M Bakayoko.

M Choi a également indiqué qu’ils avaient ensemble identifié les entraves à la proclamation rapide du résultat de l’élection présidentielle. « Il existe des difficultés, M Bakayoko nous en a fait part », a-t-il dit, avant de rappeler que seule la CEI avait le droit de proclamer les résultats partiels.

L’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) a débuté lundi, le transport des procès verbaux (PV) des villes de l’intérieur vers Abidjan.

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires