Côte d’Ivoire: Gbagbo et Ouattara à égalité

THE ASSOCIATED PRESS (AP)

Les premiers résultats majeurs de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire, diffusés tôt mercredi matin, montrent que la course est serrée entre le président Laurent Gbagbo et le principal leader de l’opposition du pays.

Le porte-parole de la commission électorale, Bamba Yacouba, a annoncé le résultat du décompte d’environ 2,2, bulletins de vote, sur un total de 5,7 millions d’électeurs inscrits.

Les résultats montrent que Laurent Gbagbo a remporté environ 35 pour cent des voix, soit à peu près la même proportion que son rival Alassane Ouattara, un leader de l’opposition de longue date, selon une compilation réalisée par l’Associated Press.

L’ancien président Henri Konan Bédié arrive en troisième place, avec environ 27 pour cent des voix.

L’élection présidentielle, la première depuis la brève guerre civile qui a divisé en deux le plus important pays producteur de cacao au monde, est considérée comme un point tournant dans l’histoire de la Côte d’Ivoire. Plusieurs espèrent qu’elle permettra de restaurer la stabilité et de

L’incertitude quant à l’issue du vote a poussé plusieurs commerces et restaurants à fermer mardi. Les autoroutes d’Adibjan, la métropole économique du pays, étaient beaucoup moins congestionnées qu’à l’habitude.

Lors d’une intervention sur la chaîne de télévision nationale, le chef des forces armées, le général Phillipe Mangou, a enjoint aux citoyens de reprendre leur vie normale et de rester calmes.

Si aucun des candidats ne remporte la majorité simple, les deux candidats en tête s’affronteront dans un second tour le 28 novembre.

Plus tôt mardi, le chef de la mission d’observation de l’Union européenne, Christian Preda, avait critiqué la commission électorale pour avoir pris du retard dans la diffusion des résultats, affirmant que cela alimentait la tension dans le pays. M. Preda a aussi déploré que des observateurs européens aient été bannis de certains centres où les bulletins sont compilés.

Néanmoins, l’UE n’a détecté «aucune indication de fraude» lors de l’élection de dimanche, a indiqué M. Preda, qui s’est réjoui du calme dans lequel s’est déroulé le vote.

La commission électorale ivoirienne a justifié le retard dans le dévoilement des résultats par des problèmes logistiques et de fortes pluies dans certaines régions du pays.

Le décompte final est attendu comme prévu mercredi, a indiqué un responsable de la commission électorale, Yves Tadet.

Résultats du scrutin Aujourd’hui, la fin du suspense

La commission électorale indépendante qui avait annoncé qu’elle procéderait par une proclamation partielle des résultats a respecté sa parole. Depuis la nuit dernière, le porte-parole de l’institution entretient les Ivoiriens sur les résultats qui ont sanctionné la compétition du dimanche 31 octobre dernier. Ainsi, les résultats des régions de la Vallée du Bandama, des Lacs, du Sud Comoé, du N’Zi Comoé et de l’Agnéby sont désormais officiels. Ainsi, dans l’Agnéby, le candidat Gbagbo a obtenu 74,89% des voix contre 12.08% pour le candidat du PDCI, Henri Konan Bédié et 11.01 % pour Alassane Ouattara. Sur 178564 électeurs. Dans la région du Sud Comoé, Laurent Gbagbo a obtenu 56.06% des suffrages exprimés contre 22.49% pour ADO et 20.24% pour le candidat Bédié sur un total de 124301 électeurs. La troisième région, le N’Zi Comoé est restée favorable à Henri Konan Bédié tout comme la quatrième, les Lacs où il obtient respectivement 65,53% et 69.03%. Quand Laurent Gbagbo obtient 24,24% et 12.99% contre 7,20% et 15.35% pour Alassane Ouattara. Le N’Zi Comoé a connu un taux de participation de 208,852 voix contre 173495 pour les Lacs. La dernière région dont les résultats ont été officialisés au moment où nous mettions sous presse est la Vallée du Bandama. Alassane Ouattara a eu la majorité des 290110 voix. Il a obtenu 49.85% contre 38.54% pour Henri Konan Bédié et 9.41% pour Gbagbo. Les résultats du Bafing et du Worodougou sont largement favorable au candidat Ouattara. D’autres zones ont été officialisées dans la nuit d’hier aux environs de minuit comme Attécoubé, Plateau, Yopougon, Dabou, Sikensi, Songon et la region de la Marahoué. Avec plus de 90 000 voix d’avance sur ses poursuivants à Yopougon Gbagbo semblait mener le peloton dans la nuit d’hier. Mais ces tendances ne pèsent pas plus de 30% des suffrages globaux. Les jeux sont donc toujours ouverts. Ces tendances sont naturellement loin des résultats non officiels en notre possession et que la loi nous interdit formellement de publier. Toutefois, selon toute vraisemblance, un second tour à l’élection présidentielle est inévitable. Des sources crédibles indiquent le candidat Alassane Ouattara relativement assuré d’être présent à la compétition du 28 novembre prochain. En tout état de cause, la Côte d’Ivoire ne devra plus passer cette nuit sans avoir les résultats complets de cette élection. Le code électoral indique que le dernier délai pour la CEI est de trois jours après le scrutin.
CS Le Patriote

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires