Le scenario à la sénégalaise se dessine – Gbagbo comme Abdou Diouf ?

Le second tour qui aura lieu dans deux semaines ressemblera certainement à celui qui a eu lieu au Sénégal en 2000. Il est vrai Laurent Gbagbo est arrivé en tête du premier tour. Mais cette courte avance, au second tour, sera vite comblée avec le jeu des alliances. Dans ce second tour, le candidat du FPI a fait le plein des voix. Laurent Gbagbo qui a débauché à coups de milliards des cadres dans certaines localités qui ne lui étaient pas favorables, a réussi à grignoter des voix importantes dans les bastions de ses principaux adversaires. Mais à y regarder de près, ce sont les voix qu’il pouvait avoir qu’il a raflé. Malgré les gros efforts financiers et logistiques du camp présidentiel, la moisson n’a pas atteint la promesse des fleurs. Le président sortant n’a pas réalisé son rêve le plus fou de remporter l’élection présidentielle en un tour. Pis, le score qu’il a réalisé ne le met pas à l’abri d’un cuisant revers au second tour. Dans le deuxième round de la bataille pour le pouvoir, la marge de progression du président du RDR est moins réduite que celle du candidat du FPI. Comme en 2000 au Sénégal, le président du RDR peut encore compter sur le report des voix de son grand allié qu’est le PDCI. Conformément à la plate-forme signée le 18 mai 2005. Il est vrai qu’au second tour, le report des voix ne se fera pas de façon unanime. Mais la majorité des enfants d’Houphouët-Boigny qui ont soif de changement, opteront pour un des leurs avec lequel il entend ensemble gouverner. L’association des voix houphouétistes propulsera à coup sûr le candidat du RHDP en tête du deuxième tour. En 2000, Abdou Diouf au Sénégal avait obtenu 41,3% des suffrages exprimés au premier tour. Abdoulaye Wade, quant à lui, avait obtenu 31% des voix. Malgré l’appui non négligeable de Djibo Kâ Leyti, qui avait obtenu plus de 7% des voix, Me Abdoulaye Wade avait réussi à renverser la vapeur avec le ralliement de Moustapha Niasse qui avait obtenu 16,8% et d’autres candidats tels que Iba Der Thiam. C’est ce scenario qui se profile pour le second tour. Car le RHDP ne laissera pas le camp présidentiel lui voler sa victoire. Pour l’intérêt supérieur de la Côte d’Ivoire et pour le bonheur des Ivoiriens.
JCC

Le Patriote

Commentaires Facebook
Share:

Publié par bleble