L’UDPCI conteste aussi les résultats

(AfriSCOOP Abidjan)

Un autre parti d’opposition l’Union pour la Démocratie et pour la Paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) du candidat Albert Toikeusse Mabri dénonce des « irrégularités notoires » dans le décompte des résultats électoraux provisoires proclamés par la Commission Électorale Indépendante (CEI), du lundi 1er octobre au mercredi 3 novembre dernier.

Selon le troisième secrétaire général adjoint chargé à la mobilisation de l’UDPCI, M. Jean Blé Guirao Debadéa, le parti « n’est pas d’accord » et pense que « le président Albert Toikeusse Mabri, classé 4ème derrière Henri Konan Bédié, ne mérite mieux » que le suffrage (2,7%) dont il a été crédité pendant le vote.

L’UDPCI relève notamment des erreurs dans le décompte et la consolidation des voix, en indiquant que dans certaines localités d’Abidjan (Sud) et de Danané (Ouest) le candidat a enregistré plus de voix que celles déclarées par la CEI.

L’UDPCI est le second parti après le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) qui conteste le verdict du scrutin du dimanche 31 octobre 2010.

Mais le principal observateur, l’ONUCI (Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire) a fait remarquer, jeudi, que l’élection présidentielle s’est déroulé « dans un climat ouvert, juste, libre et transparent ».

Commentaires Facebook
Share:

Publié par bleble