Face à la presse ce matin: Affi N’Guessan avoue que « LE GRAND CENTRE RESTE UN ENJEU »

Sériba Koné depuis Abidjan pour connectionivoirienne.net

Pascal Affi N’Guessan, porte-parole du candidat de LMP (La majorité présidentielle) Laurent Gbagbo, était face à la presse ce matin à 9h à son Qg de campagne sis à Cocody-Attoban, Abidjan capitale économique de la Côte-d’Ivoire.

L’ex-directeur de campagne de Laurent Gbagbo à l’élection présidentielle de 2000 n’est pas allé du dos de la cuillère en faisant l’analyse du premier tour « la voie de la violence politique, des coups d’Etat et de la rébellion armée est définitivement disqualifié et enterrée ; la voie des urnes s’est imposée et a triomphé de la voie des armes », a martelé Pascal Affi N’Guessan visiblement à l’aise. Pour lui, la victoire de Laurent Gbagbo avec 38,06% des voix, est « le message des Ivoiriens et Ivoiriennes ».

Par ailleurs, il a déploré les scores « étonnants » de Ouattara Alassane au nord qui, à l’en croire, « ne peuvent que susciter des interrogations sur la sincérité du scrutin dans la zone où l’Etat n’exerce pas encore la plénitude de ses prérogatives». L’ex-directeur de campagne a affirmé que la majorité relative de son candidat est une victoire. Non sans indiquer que pour le 2ème tour, « le grand centre reste un des enjeux ». »Il est inconcevable qu’un candidat ait 95% des voix de nos jours ; Nous n’avons pas de réclamation par rapport au résultat », a révélé le porte-parole du candidat de Lmp (La majorité présidentielle). Qui a reconnu que les scores donnés par la Cei « ne traduisent pas la réalité ». C’est pourquoi, il a indiqué que son parti fait le même constat que le Pdci-Rda. Toutefois, a-t-il précisé « c’est son droit légitime et que cela soit tranché conformément à la loi ».

Concernant les foyers de tension qui se profilent au centre-ouest, il a demandé à chacun de respecter le « choix de l’opinion » de chaque électeur.

« Au cour de la tournée de remerciement que le parti va entreprendre dans les prochains jours, nous allons véhiculer le message de sensibilisation autour de la valeur qu’incarne Laurent Gbagbo et mieux présenter son programme à ceux qui n’ont pas encore bien compris », t-il dit. Pour la victoire de son candidat au 2ème tour, Pacal Affi N’Guessan a indiqué que le Rhdp « n’est pas un parti politique ; mais, un accord politique ». Toute chose qui le conforte dans sa position de leader au sortir du 2ème tour. « Il faut que les militants du Pdci-Rda comprennent que leur malheur vient de Alassane Dramane Ouattara », a dénoncé le porte-parole du candidat Gbagbo. Qui a fait cas de l’article 11 de la constitution et « les coups d’Etat » notamment, celui du 19 septembre 2002. « L’élection ce n’est pas de l’arithmétique », a prévenu Affi N’Guessan pour dire au Rhdp, qu’il reste confiant en la victoire de son candidat Laurent Gbagbo.

Sériba Koné depuis Abidjan pour connectionivoirienne.net

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires