DEDICACE A PARIS: ARSENE TOUHO PRESENTE UN AUTRE VISAGE DE L’ECOLE ET DE LA JEUNESSE IVOIRIENNE EN FRANCE

« Au delà de la promotion de cet ouvrage je suis ici pour envoyer un signal à la France et au monde entier. Que l’on sache que l’image d’une jeunesse dite activiste et désœuvrée que l’on attribuait à la jeunesse ivoirienne n’est pas la réelle. Mon livre vient pour apporter la preuve que les jeunes ivoiriens sont capables d’enfantement intellectuel ». Tel est le message fort que l’on peut retenir de la conférence que Arsène Touho a donné le dimanche 24 octobre dernier à l’Espace Harmattan sis au Quartier Latin de Paris.


Cette conférence placée sous le thème Ecole ivoirienne: d’un syndicalisme violent à un syndicalisme de participation responsable pour une Côte d’Ivoire nouvelle a servi de prétexte à Sénio Waraba-Dah-Dji pour présenter son ouvrage  »Côte d’Ivoire, il faut sauver le soldat FESCI » au public Français. Cette cérémonie s’est rapidement muée en un forum d’échanges grâce à l’intérêt qu’y portait le nombreux public parmi lequel l’on a enregistré la présence de Doho Blanchard un ancien membre de la Direction de la FESCI. Après avoir salué l’auteur pour son courage « sans précédent », il a reproché à celui-ci d’avoir été « trop tendre avec les fossoyeurs de l’école » dans son ouvrage. Avant lui, Arsène Touho avait expliqué les origines de la violence qui prévaut à la fesci tout en concluant qu’elle a intérêt à extirper cette violence sous peine de disparaitre. Pour lui, « la fesci doit dépasser la logique protagoniste du syndicat pour épouser l’esprit d’un syndicalisme de participation responsable afin de contribuer à l’amélioration du système éducatif ivoirien ». Dans la foulée, Sénio Waraba a été reçu sur le plateau de l’émission  »Parole d’auteur » initiée par les éditions l’Harmattan et se positionne du coup comme le tout premier auteur de cette prestigieuse maison d’édition à être reçu à cette émission. Il a bénéficié du soutien de la délégation UNG-France et de l’Union Nationale des Etudiants de France (UNEF) représentée par Mle Pauline Marchand chargée des relations internationales au sein de ce syndicat. Arsène Touho est invité au congrès de l’UNEF qui se tiendra en avril 2011 à Montpellier.

Information: cellule de diffusion et de promotion de  »Côte d’Ivoire, il faut sauver le soldat FESCI », correspondant Paris Dégré Osée.

Commentaires facebook

Publié par bleble