Le RDR appelle le FPI à la retenue au sujet de la visite de Ouattara à Dakar

Le RDR appelle le FPI à la retenue au sujet de la visite de Ouattara à Dakar

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) Le Rassemblement des Républicains (RDR) dirigé par Alassane Ouattara, challenger du président ivoirien sortant pour le second tour de la présidentielle, Laurent Gbagbo, a appelé dimanche le parti présidentiel, le Front populaire ivoirien (FPI), à la retenue au sujet de la visite controversée d’Alassane Ouattara à Dakar et au respect du code de bonne conduite signé par tous les partis politiques.

« Nous avons appris avec surprise que suite à la visite effectuée par le candidat Alassane Ouattara au président de la république du Sénégal, Me Abdoulaye Wade, le jeudi 4 novembre dernier, le conseiller diplomatique de M. Laurent Gbagbo candidat du FPI à l’élection présidentielle accuse l’Etat sénégalais d’ingérence dans les affaires intérieures de la Côte d’Ivoire » a déclaré Mme Anne Ouloto, la porte parole du RDR, lors d’une conférence de presse.


« Nous appelons nos frères du FPI à la retenue et au respect du code de bonne conduite signé par tous les partis. Le deuxième tour de l’élection présidentielle doit se tenir dans un climat apaisé » a dit Anne Ouloto. Selon elle, cette réaction « injuste et inopportune » de M. Laurent Gbagbo mérite plusieurs observations.

Mme Ouloto a rappelé que « le président Ouattara ne saurait attendre une quelconque autorisation de M. Laurent Gbagbo pour solliciter les conseils d’un parti politique membre de l’International libéral qui, il faut le rappeler a marqué son soutien au candidat Alassane Ouattara ».

Le président Abdoulaye Wade, a-t-elle poursuivi « est le président en exercice de l’International libéral et le candidat Ouattara en est le vice président », a-t-elle expliqué.

Pour la porte parole du RDR « c’est donc à ce titre qu’il a effectué le déplacement à Dakar pour recueillir les conseils de son aîné ».

« Cette réaction inadmissible de M. Laurent Gbagbo vis-à-vis de nos amis et frères sénégalais est de nature à ternir l’image de la Côte d’Ivoire déjà trop affaiblie par les incohérences et insuffisances diplomatiques » a-t-elle soutenue.

Elle a également ajouté que « l’argument d’ingérence brandi par M. Laurent Gbagbo est une vaine tentative de diversion après cette sanction que vient de lui infliger le peuple ivoirien, à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle le menant ainsi en ballotage défavorable.

La Côte d’Ivoire a rappelé vendredi son ambassadeur au Sénégal pour protester contre la réception, la veille à Dakar, de Alassane Ouattara président du Rassemblement des Républicains (RDR) par le président Abdoulaye Wade.

Commentaires facebook

Publié par bleble