Cote-d’ivoire – Diplomés d’université et précollecteurs d’ordures ménagères

Petits métiers

Perçue par le passé à Abidjan comme un travail honteux réservé aux autres, la collecte des ordures ménagères est aujourd’hui devenue la principale activité de nombreux jeunes ivoiriens. Personne ne s’imagine que, parmi eux, se trouvent de grands diplômés. Et pourtant…

Le milieu, depuis quelque temps, est investi par de jeunes diplômés en attente de leur premier emploi.

C’est ainsi que, chaque matin, Thierry Kipré, titulaire d’une licence en sociologie, quitte Yopougon Gesco Terminus 34, à pied, pour Yopougon Maroc, un autre quartier de la même commune. A 7 h, il est devant l’un des dix immeubles dont il enlève quotidiennement les ordures ménagères depuis trois ans. « Nous avons 210 poubelles à vider chaque jour », précise-t-il en souriant.


Thierry Kipré est membre de la Coopérative des précollecteurs volontaires et de la salubrité urbaine de Côte d’Ivoire créée il y a quatre ans. Ses deux associés sont aussi des étudiants. «Je prépare la soutenance de mon mémoire de maîtrise», souligne-t-il. Chaque matin, ces étudiants ramassent les ordures entassées par les ménages, devant les maisons, dans des poubelles, « sauf les dimanches ».

Ils les amassent dans un coin de la rue, ensuite chargent une charrette de fortune dont les quatre côtés ont été renforcés par des contreplaqués afin d’en augmenter la capacité. Puis, ils poussent la charrette pendant deux heures jusqu’au dépotoir vers la manutention du quartier Gesco. Grâce à cette activité, ces précollecteurs se retrouvent avec 160.000 et 170.000Fcfa par mois qui leur sont octroyés par les ménages bénéficiant de leurs services.

C’est pourquoi, même si cette activité est considérée par certains comme salissante, Thierry Kipré en est fier. «Le métier nourrit son homme. Cependant, si les autorités régularisent notre profession, ce serait mieux», déclare-t-il. Il propose que l’Etat institue un cadre réglementaire en vue de permettre aux précollecteurs d’évoluer dans des conditions favorisant la souscription à une assurance maladie et l’accès au crédit bancaire.

Gahie Tanguy

FratMat

Commentaires facebook

Publié par bleble