Second tour de la présidentielle – Comment vont se présenter les nouveaux bulletins de vote

Pour le second round de la présidentielle, les 5,7 millions d’électeurs ivoiriens pourront exercer leur droit de vote sur de nouveaux bulletins.
L’électeur qui se rendra dans un bureau de vote le dimanche 28 novembre prochain trouvera un bulletin de vote différent de celui qui avait servi au premier tour. Plus besoin d’aligner 14 photos, 14 logos…et autant de colonnes : le scrutin du 31 Octobre a conduit à l’élimination de douze candidats, laissant seulement deux en course. Le nouveau bulletin de vote prendra en compte les deux hommes : Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara. Ce format présentera l’avantage d’être moins surchargé. Pour le scrutin du 31 Octobre, l’abondance de candidats avait pu perturber quelques uns qui- une fois dans le secret de l’isoloir- ne savaient plus très bien la position sur le bulletin de leur candidat. Des personnes avaient même trouvé que certains candidats présentaient une forte ressemblance au niveau de l’image. Le fait d’avoir uniquement deux candidats, Gbagbo et Ouattara sur un même bulletin, non seulement permet de faire des
économies, mais réduit les marges d’erreur. Sur le bulletin- sauf changement- le candidat de La Majorité présidentielle apparaîtra en première position. Suivra celui du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp). Ce classement tient compte de l’ordre alphabétique : GBAGBO Laurent- OUATTARA Alassane.
S’agissant du vote à proprement dit, il ne change pas. Deux possibilités s’offrent à l’électeur : le vote par empreinte digitale ou le vote par signe graphique. Dans le premier cas, le votant trempe l’index dans l’encre indélébile et l’appose dans la case réservée au candidat de son choix. L’inconvénient du vote à l’encre indélébile et qui peut annuler l’acte de vote, c’est qu’en pliant le bulletin unique avant de l’introduire dans l’urne, l’encre peut, malencontreusement, se retrouver dans la case de celui pour qui l’on n’a pas souhaité voter. Pour éviter cela, il faut plier le bulletin à revers, c`est-à-dire dans le dos… Dans le second cas- vote par signe graphique- le votant dessine une croix « X » ou fait tout simplement le signe de l’addition « + » dans la case librement choisie.
Pour voter, il est nécessaire d’être inscrit sur la liste électorale du bureau de vote où on se présente et justifier de son identité. Sauf les personnels d’astreinte, aucun autre électeur n’a la possibilité de voter dans un bureau autre que son bureau d’origine.

Kisselminan COULIBALY

Soir Info

Commentaires Facebook
Share:

Publié par bleble