La primature conteste le bilan des incidents donnés par le ministre de l’intérieur

La primature ivoirienne conteste le bilan des incidents du 2 eme tour annoncés par le ministère de l’intérieur

APA – Abidjan (Côte d’Ivoire) – La Primature a, par la voix de son porte-parole, Méité Sindou qualifié de « hâtif, incomplet et dangereusement partisan », le communiqué du ministère de l’Intérieur tendant à donner un bilan des incidents survenus lors du second de l’élection présidentielle.

Dimanche, le ministère de l’Intérieur a publié un communiqué sur les antennes de la télévision nationale faisant un bilan des incidents survenus dans certaines localités de la Côte d’Ivoire.

« Ce texte prématuré, hâtif, incomplet et dangereusement partisan, n’est pas de nature à préserver la sérénité nécessaire aux opérations électorales en cours », note le communiqué, qui déplore le fait que ni le gouvernement, encore moins le Premier ministre n’aient été associés à l’élaboration de ce communiqué.

Il a également précisé qu’à l’instar du 1er tour, le Premier ministre ivoirien a installé une cellule de crise qui se charge de suivre, heure après heure, le déroulement du processus électoral.

Un rapport détaillé des opérations de terrain est attendu des services compétents, notamment du Centre de commandement intégré et de la Commission électorale indépendante.

« Le rapport commandera au Premier ministre de proposer au Chef de l’Etat les mesures appropriées », précise le texte.

Il est ainsi recommandé aux populations, aux acteurs politiques et aux autorités publiques de garder pleine confiance aux institutions chargées de la sécurité, de la justice et des opérations électorales.

« Nous nous devons tous d’observer un strict respect de la neutralité de l’administration et d’agir en sorte que force reste à la loi », indique le document.

Le deuxième tour du scrutin électoral en Côte d’Ivoire qui a eu lieu dimanche, a été émaillé par de nombreux incidents.

Il a opposé le président sortant Laurent Gbagbo à l’ex Premier ministre, leader du rassemblement des Houephistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

Alassane Ouattara, est en avance sur son adversaire avec 59,97% des voix de la diaspora, à l’issue des premiers résultats provisoires proclamés lundi par le porte parole de la Commission électorale indépendante (CEI), Bamba Yacouba.

L’ex-Premier ministre Alassane Ouattara a obtenu 10.623voix soit (59,97%) contre 4.252 (40,03%) pour son adversaire Laurent Gbagbo le président sortant.

Le taux de participation à ce scrutin est de 70,84 pour cent, soit en baisse par rapport au premier tour qui était de 80 pour cent.

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires