COTE D’IVOIRE: la Manipulation des sondages par l’agence Euro RSCG, Laurent Gbagbo, ses publicitaires, ses avocats

LA MANIPULATION DES SONDAGES PAR L’AGENCE EURO RSCG, LAURENT GBAGBO, SES PUBLICITAIRES, SES AVOCATS

L’agence de communication Euro RSCG et son directeur, Stéphane Fouks, ont conseillé Laurent Gbagbo durant la campagne présidentielle ivoirienne qui s’est terminée en déconfiture.

Une cellule de cinq personnes dirigée par Marcel Gross, directeur associé, l’a entouré durant de longues semaines.

Laurent Gbagbo ne se refuse décidément rien pour atteindre ses objectifs nationalistes et patriotiques : une agence de publicité prestigieuse, ainsi que des avocats de renom, dont Roland Dumas, ancien ministre des Affaires Etrangères de la Françafrique mitterrandienne. Quant à Vergès, n’en parlons pas : il ne soutient que des causes nobles. Les papys du barreau ont senti l’odeur de la fraîche !

On va recompter les voix : tu l’as dit, Laurent ! Les voix truquées par un Conseil à ta botte ! Et les urnes et les bulletins, tu vas les faire décongeler avec leurs scellés ? Le boulanger d’Abidjan est en train de pétrir la pâte, la démocratie va lever au petit jour. Il a créé une nouvelle forme de démocratie : pour un mandat gagné, tu en as un offert !

LA MANIPULATION DES SONDAGES

L’agence RSCG est mise en cause pour avoir fait publier dans la presse française plusieurs sondages, tous très favorables au président sortant. Le 20 octobre 2010, l’institut TNSSofres donnait Gbagbo vainqueur au premier tour avec 46 % des voix contre 24 % à Ouattara. La réalité a été quelque peu différente de la fiction.

D’après ce sondage, 49 % des personnes interrogées se disaient satisfaites par l’action de Gbagbo et 69 % des Ivoiriens (près de 7 sur 10) portaient un jugement positif sur son programme. Pour l’association Mouvement interafricain de réflexion et d’action, un collectif d’Ivoiriens, la manipulation est patente. Une plainte contre X a été déposée au tribunal de grande instance de Paris. Serait-ce une des raisons pour lesquelles les avocats de Gbagbo sont sortis du bois ?

UN « SORCIER BLANC »

Pour Patricia Balme, présidente de PB International, l’agence qui a oeuvré pour Ouattara, la responsabilité d’Euro RSCG est clairement engagée : « Les conseillers de Stéphane Fouks ont juré à Gbagbo qu’il gagnerait facilement l’élection. Ils l’ont mis dans une disposition d’esprit telle qu’il ne s’attendait pas à perdre. C’est une des raisons pour lesquelles il s’accroche à son poste. »

Dans cette affaire, le rôle de Fouks est assimilé à celui d’un « sorcier blanc ».

Circonstance étrange, des socialistes, proches d’Euro RSCG, comme Jean-Christophe Cambadélis ou Jean-Marie Le Guen (deux fidèles de Strauss-Kahn, lui aussi client de l’agence), se sont déplacés à Abidjan avant l’élection. On sait que des socialistes demeurent fidèles à Gbagbo, notamment Emmanuelli et Lang, bien que ce dernier ait demandé au président contesté de partir. En tout état de cause, le FMI de DSK a coupé les vivres à Gbagbo.

Joint au téléphone, Stéphane Fouks se défend de toute manipulation. Peut-être l’action judiciaire permettra -t-elle d’y voir plus clair.

Et si la victoire de Ouattara était la véritable défaite de la Françafrique et le début de la démocratie qui ne vaut que par l’alternance ?

(Source : Frédéric Gerschel, « L’agence de communication Euro RSCG épinglée », Le Parisien, 4 janvier 2011)

CLAIRVAUX

nouvelobs.com

Commentaires Facebook
Share:

Publié par bleble