SEPLOU – OISEAU DE MAUVAIS AUGURE

Seplou, dictateur, incarnation du mal, exemple achevé de dédoublement agissant. Le meurtre et sa doublure, dominant et dominé dans un cas de gémellité criminelle. Tel le hibou ; lugubre, funeste, triste et sinistre.
Seplou, œil de cobra. Comme Idi Amin Dada, Bokassa, Mobutu, Mugabe, Charles Taylor…Saddam Hussein. Avez-vous dit assassins ?
Seplou et sa doublure. Mi- femme, mi-homme. Femme de feu ! Femme de sang ! Femme sans cœur ! Assoiffée de pouvoir ! Incarnation de l’enfer qui porte la culotte. Vraiment, honte à qui ?

Seplou, guerrier, résistant, intraitable. ‘’Lorsqu’on a frappé un garçon, tout le monde doit s’accorder à dire qu’effectivement, ce garçon n’a pas été vaincu aussi facilement à cet endroit.’’
Seplou, personnalité conflictuelle : ‘’Lorsque tu es dans un village et que tout le monde dit que ce pagne est blanc, si toi, tu le vois en noir, il faut te poser des questions…’’ Et pourtant !
Seplou, le miteux, adepte de couvre-feu. Pignouf, malicieux, espiègle, farceur, machiavélique. Incarnation de la contradiction, de la dualité.
Seplou, sanguinaire assoiffé du pouvoir. Possédé, envoûté, a fait de la terre de Côte-d’Ivoire, un autel sacrificiel pour son maintien au pouvoir. ‘’ J’y suis, j’y reste’’. ‘’Mille morts à gauche, mille morts à droite, où est mon problème. Moi, j’avance.’’ Obsession démoniaque ?
Seplou, chef mercenaire. ‘’ Ne faisons pas de la Côte-d’Ivoire un Holocauste.’’ Et pourtant !
Seplou, génocidaire insatiable. Inflexible par moment. Malicieux à d’autres.
Seplou, l’oiseau qui avertit du danger et annonce la guerre. ‘’Je ne veux plus qu’il y ait la guerre en Côte-d’Ivoire.’’ ‘’Je ne veux plus qu’une goûte de sang soit versée…’’ Et pourtant !

Le ciel donne de la pluie à la terre. Mais la terre ne renvoie que de la poussière au ciel.

Seplou, personnage froid. Funeste. Sanguinaire oiseau. Seplou, rapace. Vorace. Violent. Meurtrier. Assassin. Par amour !
Chaka, peut-être. J’en doute fort bien.
Que de sang ! Que de morts ! Combien de morts hier ? Combien de morts aujourd’hui ? Combien demain ? Robert Guéï et famille. Boga doudou. Les morts par les escadrons de la mort. Les morts de la guerre. Les exécutés. Ceux tués par la rébellion. Combien sont-ils, ces morts? Combien continuent encore de mourir ? Pour avoir exercé leur droit de citoyenneté ; en votant ? Pour avoir exercé leur droit constitutionnel de manifester ? Carrefour de la RTI. Akouédo. Anyama. Agboville. Divo. Jean Hélène. Kieffer. Morts, tués par les milices à l’ouest du pays, à Abidjan. Combien sont-ils morts ? Combien ont été violées ? Combien ont été torturés ? Combien sont portés disparus ? Combien en faudra-t-il encore, pour étancher ta soif ? Satisfaire tes désirs ? Pour tes sacrifices ? Oui, combien encore ?


Houphouët, dictateur ! Ont-ils vociféré ! Houphouët voleur ! Se sont-ils égosillés…Clabaudages !
Et vlan, en pleine bouche ! Cacao. Café. Pétrole. Les fonds de l’Etat. Propriétés de l’Etat ivoirien à l’étranger (achetées par Félix Houphouët Boigny) ! Le tout couronné par des déchets toxiques dont les fonds pour les victimes (indemnisation et centres de traitements) ont été empochés. Par amour !
Rêves brisés ! Dissipés… Espoirs envolés ! Espérances muées en illusions. Désespoirs ! Désillusions !

Le ciel est si lourd qu’il ne s’éclaircira pas sans orage.

Douleur enfouie ! Espoirs muselés ! Peurs ! Jours et Nuits égarés dans l’angoisse ! Désir et soif de renaître ! 28 novembre 2010. Hélas !
Seplou, élastique et spongieux, aux airs de mollusque. Les yeux au regard froid et reptilien, vous dira oui. Et dès que vous tournez les talons…
Seplou, l’oiseau de mauvais augure qui avertit du danger et annonce la guerre. En quête d’une deuxième indépendance. Entouré de sa bande de pasionarias, arborant toujours cet air bravache, ne tue pas par respect de l’ordre. Mais pour ses intérêts. Pour son pouvoir. Pour étancher sa soif… Mysticisme !
Seplou, patron de la voyoucratie, son mythomane et sa clique de pasionaria. Qu’avons-nous fait pour tant nous mépriser, nous ton peuple ? Tueurs à gage. Miliciens. Mercenaires. Escadrons de la mort

Et vous, chers évêques, soit disant hommes de Dieu? Etes-vous VERITE ? Quelle est désormais votre VOIX/VOIE ?
Tuer. Assassiner. Exterminer. Abattre…Violer ! Génocide ! Charniers ! Four crématoire ! SILENCE !
Oui, nous avons très mal. Extrêmement mal, chers évêques, à vous entendre. Auriez-vous décidé de crucifier une seconde fois notre Sauveur ?
Merci à vous, K Zion, Venance K, T Vakaba, Calixte G, Tiburce K. Que ce soit plus bruyant désormais ! Plus sonore pour ceux qui attendent patiemment que ‘le jour se lève’ !

Seplou, ange de la mort. Démon sans morale ni pitié.
Seplou, oiseau de mauvais augure qui avertit du danger et annonce la guerre. Sarcasme ! Un va-t-en-guerre sans pitié, implacable, même quand l’ennemi lève le drapeau blanc. Soif de sang oblige ! Quel sort t’attend ?
Operations exterminations !

Belle preuve d’amour !

SERI H.
Dissident fpi
Seri_777@hotmail.com

Author: bleble