Prétendu soutien des fournisseurs à Gbagbo: les rats du Trésor public enfin démasqués

Photo: Connectionivoirenne.net

Le régime de Gbagbo est vraiment fini. Puisque, bien qu’il soit abandonné par toutes les institutions dignes de ce nom, les rats du Trésor Public, ces démarcheurs de l’ex-directrice générale de cette régie publique, Djédjé Mama, ont décidé de le soutenir.

Il faut s’appeler Oria Bertin, opportuniste à souhait, pour prétendre apporter un quelconque soutien à l’ex-chef de l’Etat Laurent Gbagbo qui s’accroche au pouvoir malgré sa défaite au second tour de l’élection présidentielle du 28 novembre dernier. Invité à l’émission Raison d’Etat sur la Radio Nationale, pour à son tour, tenter de consoler les militants LMP aux abois, pleurant le départ de leur ‘’idole’’, ce démarcheur de Djédjé Mama Simone a cru bon de s’attaquer au Président de la République, SEM Alassane Ouattara, au Premier ministre, Guillaume Soro et au ministre de l’Economie et des Finances, Charles Koffi Diby. Prétextant parler au nom d’un soi-disant forum des fournisseurs et prestataires de services à l’Etat de Côte d’Ivoire, cet ancien pensionnaire de la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA) s’est donné pour mission d’engager les vrais opérateurs économiques aux côtés d’une personne rejetée par toute la communauté internationale et de plus de 54,1% d’ivoiriens. Cependant, pour ceux qui connaissent parfaitement Oria Adia Bertin, candidat déclaré aux élections législatives qui ne sont d’ailleurs pas à l’ordre du jour, l’opinion ne devrait pas être surprise par cette position sans grande valeur de celui qui a déjà goûté à l’univers carcéral pour abus de confiance. Durant toute l’émission, l’invité de Ignace Kacou a tout dit sauf l’essentiel. Le contraire n’aurait d’ailleurs pas surpris. Puisque l’homme n’est pas un opérateur économique comme il tente vainement de le faire croire aux quelques personnes qui ont encore du crédit pour lui. En effet, tous les fournisseurs se rappellent qu’il a été introduit dans leur milieu par Djédjé Mama qui voulait la tête de l’ancien Payeur Général du Trésor, M. Assié Florent, pressenti à l’époque pour remplacer le ministre Diby Charles à la Direction du Trésor Public et de la Comptabilité. C’est elle qui aurait présenté Oria Bertin au ministre Diby qui a son tour aurait utilisé l’homme pour détruire le Syndicat National des Fournisseurs de l’Etat de Côte d’Ivoire (SYNAFECI) qui venait d’être créé et dont les actions posées à l’endroit des vrais fournisseurs commençaient à faire tâche d’huile. Dans les couloirs du ministère de l’Economie et des Finances, il se murmurait même que le ministre aurait remis à cet adepte des 15 à 25%, le montant d’un million de nos francs pour cette sale besogne. Vrai ou faux ? Toujours est-il qu’il aurait perçu de l’argent pour saboter et combattre ce syndicat représenté sur l’ensemble du territoire national (plus de 54 représentations) avec plus de 4500 à 5000 adhérents et qui est reçu par toutes les autorités du pays, dont les préfets, sous-préfets, Rois et chefs coutumiers. Sa mission était de remettre en cause toutes les revendications du SYNAFECI. Malheureusement, celui qui a été monté par toutes pièces par Djédjé Mama et qui au début était président de la Plate Forme devenu Forum aujourd’hui, ne réussira pas à atteindre son objectif. Parce qu’au cours de ‘’la lutte’’, plusieurs de ses lieutenants vont l’abandonner pour son goût immodéré pour l’argent. C’est ainsi que partira de ses rangs Mme Potey Claire, aujourd’hui présidente de la délégation SYNAFECI Daloa, Mme Simbé Fatoumata, actuelle trésorière adjointe du SYNAFECI, M. Beda, président du MJE, pour ne citer que ceux-là.

Parce que divisés sur le partage de l’argent qu’ils recevaient en faisant payer les gros montants.

Idem pour M. Tia que certains agents du Trésor Public auraient invité à venir s’installer à Abidjan pour bien leur ‘’rendre service’’. Donc, c’est cette personne se réclamant président d’un Forum sans siège social et qui n’a personne avec lui qui traite le Président Alassane Ouattara de tous les noms. Les démarcheurs de Djédjé Mama qui soutiennent Gbagbo, peuvent prendre sur eux l’engagement de soutenir Gbagbo mais qu’il n’embarque pas les vrais opérateurs économiques, qui chaque jour, meurent sans l’appui de l’Etat. Comme quoi, les rats du Trésor Public ont finalement été démasqués. Oria Bertin gagnerait à aller préparer sa campagne que de s’attaquer aux nouvelles autorités de l’Etat de Côte d’Ivoire qui ont hâte d’entamer le travail pour lequel elles ont été plébiscitées. Ce, pour le bonheur de toute la Côte d’Ivoire et singulièrement des fournisseurs dont les entreprises ont fermé.

Georgette YAPO

Le Mandat

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires