Grave menace contre la liberté de la presse : Des hommes en armes rôdent autour du siège de « Le Nouveau Réveil » depuis 2 jours

Y a-t-il un lien entre le renouvellement de la direction du Cnp (Conseil national de la presse) et la ronde que font des individus en tenue militaire autour du siège de « Le Nouveau Réveil » depuis 48 heures ? En tout cas, tout incline à le croire. En effet, l’on sait que l’objectif du limogeage du président du Cnp, Eugène Dié Kacou, et le renouvellement de tous les membres de ce conseil par le ministre de la Communication du gouvernement sans visa de Laurent Gbagbo, est la fermeture de tous les journaux qui n’appellent pas Laurent Gbagbo président de la République. C’est la mission confiée à ce nouveau conseil par Ouattara Gnonzié qui ne dort plus de voir qu’il y a une pensée plurielle dans ce pays au lieu de la pensée unique célébrée sur les antennes de Lmptv (ex-Rti). Depuis donc le limogeage d’Eugène Kacou et en attendant les sanctions, des tueurs ont été mis aux trousses des responsables de plusieurs journaux indépendants du pouvoir illégitime de Laurent Gbagbo et qui œuvrent pour permettre aux millions d’Ivoiriens frustrés et humiliés chaque jour par Lmptv (ex-Rti) d’avoir d’autres sources d’information. Ainsi, depuis le mardi 8 février, des mouvements suspects ont été observés autour du siège de « Le Nouveau Réveil ». Deux individus en tenue civile et circulant à bord d’un véhicule de type 4X4, sont passés plusieurs fois devant le siège du journal et dans la matinée et dans la soirée du mardi. Hier mercredi, au moment même où se passait la passation des charges entre Eugène Kacou et son successeur militant zélé du Fpi, ce fut autour de deux individus en tenue militaire et circulant également à bord d’un véhicule 4×4 de passer et de repasser devant le siège de « Le Nouveau Réveil ». Comme s’ils cherchaient à identifier une villa particulière. Après le départ de ces deux individus, ce fut le tour d’un autre véhicule de type 4×4 aux vitres fumées et feux de détresse allumés, de venir rôder devant le siège. Tous ces faits observés n’étant nullement liés au hasard, la direction de « Le Nouveau Réveil » a tenu à les porter à la connaissance du public, de l’opinion nationale et internationale. On en veut terriblement à « Le Nouveau Réveil ». On veut réduire ses travailleurs au silence, porter atteinte à leur intégrité physique. S’il arrive quoi que ce soit aux travailleurs de « Le Nouveau Réveil », l’opinion nationale et internationale devront en tirer toutes les conclusions.
M. Ouattara Gnonzié, qui veut obliger tout le monde à écrire que Laurent Gbagbo est le président de la Côte d’Ivoire, ne peut pas ignorer que la Côte d’Ivoire traverse une grave crise et que la population est divisée et que tant qu’une solution définitive n’est pas trouvée, on ne peut obliger tout le monde à agir comme si nous étions dans une situation normale où tout le peuple se reconnaît en un seul président.


Daniel Sovy
Le Nouveau Réveil

Commentaires facebook

Publié par bleble