EXCLUSIF – Voici pourquoi Blé Goudé se tait, ce que Gbagbo attend de son entourage

Hervé Coulibaly avec la collaboration d’Amy Kouamé | Connectionivoirienne.net –

Charles Blé Goudé est au labo, il n’a pas tenté de fuire la Côte d’Ivoire. Il ne parle pas parce que Laurent Gbagbo a demandé à ses lieutenants de mettre entre parenthèses les discours pour s’engager dans la réflexion. Laurent Gbagbo a surtout insisté pour que les cadres et les dirigeants sondent la base pour savoir si les Ivoiriens et les militants sont encore prêts à continuer le combat et la résistance, après trois mois d’endurance et de souffrances; après tant de victimes. C’est ainsi que pour la première fois depuis le 28 Novembre 2010, depuis trois mois de crise, le FPI a tenu ce Dimanche une réunion extraordinaire qui n’a pas été largement relayée par le RTI. C’est le service minimum pour le moment. A part Affi Nguessan, ordre a été donné à tous le cadres, orateurs et autres grandes gueules de la LMP de ne pas trop communiquer pour éviter de faire des gaffes ou tenter des pressions inutiles sur le chef.


Le président sortant a donc demandé à Blé Goudé et aux autres de prendre leur temps, pour réfléchir à toutes les options, en vue de lui faire des propositions honnêtes, sincères allant dans l’intérêt de la Côte d’Ivoire. Laurent Gbagbo souhaite que son entourage lui dise ce qui est juste et bon de faire à la lumière de cette nouvelle donne. Cette attitude de Laurent Gbagbo déroute un peu son entourage, et semble installer le doute chez les durs, qui craignent qu’il ne les lâche! En vérité Laurent Gbagbo prend au sérieux la position de l’Union Africaine, puisqu’elle pourrait servir de base pour une résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU pour des sanctions. Jusqu’à présent les sanctions qui ont été prises l’ont été par les pays européens et non par les pays du monde entier. Ce qui permet au camp Gbagbo d’espérer faire affaire avec la Russie, la Chine, l’Inde, le Brésil en plus des alliés d’Afrique. Mais, avec la décision de l’Union Africaine, l’ONU, de même que l’institution panafricaine, pourraient désormais prendre des sanctions ciblées qui s’imposeraient alors à tous. Par conséquent comme Charles Blé Goudé depuis plusieurs années, désormais aucun baron ni cadre de la LMP ne pourra sortir de la Côte d’Ivoire si les sanctions de l’ONU tombent -le ministre Bohoun Bouabré a récemment été aperçu en Chine, nous y reviendrons-de même, les pays dits amis pourraient être moins chauds pour aider Laurent Gbagbo à défier l’Union Africaine, qui compte sérieusement se donner les moyens de se faire respecter en Côte d’Ivoire,a ussi bien par Laurent Gbagbo que par Alassane Ouattara. C’est écrit noir sur blanc dans le rapport du Panel. Et Laurent Gbagbo sait au-delà du sophisme d’Affi Nguessan qu’il ne peut pas traiter l’Union Africaine comme il a traité la CEDEAO, la France et les USA. C’est pour cela, qu’il a demandé à ses lieutenants de bien réfléchir pour lui faire des propositions honnêtes, même si en dernier ressort c’est lui, et seul qui décidera.

Telle est la raison du silence de Blé Goudé, qui agit généralement sous les ordres directs de Laurent Gbagbo. Mais cette fois-ci, son chef a changé les données et lui demande de réfléchir pour faire des propositions honnêtes et sincères de sortie de crise, à la lumière des décisions de l’UA. Il ne reste que dix jours pour accueillir le Haut représentant de l’UA et le Président Obiang NGuema, mais avant il faudra parvenir à faire un vrai état des lieux sur le moral des troupes, les conséquences des sanctions et les risques qui pointent à l’horizon.

Commentaires facebook

Publié par bleble