Côte-d’Ivoire: A Man dans l’ouest le Préfet à l’écoute des populations

Photo Man, par Connectionivoirienne.net

MAN: PROCESSUS DE RECONCILIATION ET DE PAIX – LE PREFET ORGANISE DES JOURNEES DE CONSULTATION AVEC LES POPULATIONS

Les correspondants régionaux de presse sollicitent la création d’une direction régionale de la communication dans les montagnes

En marge de sa semaine de consultation avec les différentes couches sociales, le préfet Amani Yao Michel a échangé le 28 juin 2011 avec les représentants régionaux des organes de presse représentés à Man sur le processus de réconciliation nationale. « (…) Puisque nous savons le pouvoir que vous avez entre les mains, il était important pour nous d’échanger avec vous, afin d’avoir vos avis et de savoir comment vous comptez accompagner ce processus » a déclaré le Préfet de Man. Santé éducation, sécurité et autres volets ont été évoqués par les correspondants de presse comme étant des facteurs de réconciliation s’ils sont bien aérés. Et la politique qui est venue trouver que nous sommes frères ne doit en rien nous diviser. Oui ! nous devons avoir la culture de la démocratie en nous. Le journaliste ne fabrique pas l’information. Son travail est de collecter l’information, la traiter ensuite avant de la diffuser ou la publier. Quand le politique tient un discours de haine, de division, de xénophobie et autres que le journaliste rend compte, a-t-il informé ou mis le feu ? C’est pourquoi les correspondants régionaux de presse des montagnes ont demandé au préfet de mettre au pas les politiques en cette période de réconciliation et de paix. Puisque le Préfet est d’accord pour revoir la forme de collaboration avec les médias représentés dans sa circonscription, les correspondants de presse lui ont proposé de solliciter auprès du Ministre de la communication , la création d’une direction régionale de la communication à Man. Ce qui selon eux facilitera non seulement leur travail, mais aussi permettra de mieux accompagner le processus de paix et de réconciliation nationale.
DOUMBIA BALLA MOISE (A MAN)


Dans le cadre de l’application des consignes du Ministre de l’Intérieur, le Préfet de région, M. AMANI Yao Michel a organisé du 20 au 28 Juin 2011, une série de consultations avec les différentes couches sociales du Département de Man. Il a été question pour lui de capitaliser des informations nécessaires pour le bon déroulement du processus de réconciliation nationale dans son département. « (…) Il est vrai que la crise post- électorale a laissé beaucoup de séquelles dans sa région. Mais nous avons tous en tant que Ivoiriens, le devoir de redresser la situation à travers notre implication véritable dans le processus de réconciliation et de paix, mais aussi et surtout de réussir » a indiqué le Préfet de Man. Convaincu que ce sont les politiques qui tirent sur les ficelles, il a été proposé au Préfet de recevoir le RHDP et LMP afin de savoir ce que chacun a dans son cœur. Est-ce que ces groupements ont envie de vivre ensemble ? Est ce que les militants LMP acceptent leur défaite ? Ce sont là quelques interrogations de la population « (…) Nous RHDP ne voulons pas que notre jeunesse soit indisciplinée parce que nous sommes pour la promotion de la réconciliation et la paix dans l’ordre et la discipline » déclare M’bra Yao, président JMFA Man. Il a également été dénoncé les comportements de certains chefs de villages, de cantons et provinces, qui ont pendant la campagne présidentielle passé des messages demandant à leurs populations de voter Gbagbo Laurent, qui serait le meilleur candidat. Dans sa réponse le Préfet dira que dans tous les partis politiques les aînés doivent aider les jeunes à être disciplinés. « Chacun doit être digne dans sa pauvreté. Et les chefs de village doivent comprendre qu’ils ont été utilisés par les politiques et ne doivent plus se laisser prendre. Désormais les Sous- Préfets entretiendront des relations régulières avec eux afin de les sensibiliser et de les informer. Aussi, les chefs de villages doivent régulièrement informer le Sous- Préfet de tout ce qui se passe dans leurs villages. M. Cissé Vaboua, du RHDP souhaite que ce groupement transforme ses structures de base en organe de réconciliation. Et que tous ceux qui ne rentreront pas dans le train de la réconciliation devraient être punis.
DOUMBIA BALLA MOISE (A MAN)

Commentaires facebook

Author: La Rédaction