Les législatives de Ouattara sont une « imposture sans crédibilité » (Conseiller)

Communiqué de presse de M. Toussaint Alain, Conseiller du président Gbagbo

Paris, le 07 décembre 2011 – Dimanche prochain, les électeurs ivoiriens sont appelés aux urnes pour élire leurs députés. Ces législatives se dérouleront sans le Front Populaire Ivoirien (FPI), principale force de l’opposition, et des formations alliées. L’absence de la mouvance pro-Gbagbo significative à ces élections entache gravement leur crédibilité et celle du futur parlement.

J’ai longtemps espéré que M. Alassane Ouattara mettrait fin à l’impasse politique en privilégiant un vrai dialogue institutionnel avec tous les acteurs. Or, son régime n’a pris aucune initiative concrète pour désarmer les esprits et recréer un climat de confiance réciproque.

En effet, rien n’a été entrepris par M. Ouattara pour restaurer l’Etat de droit et juguler l’insécurité liée à ses milices tribales dites FRCI, qui font régner la terreur dans le pays. En dépit du bon sens, le Président Laurent Gbagbo a été illégalement déporté à la Cour Pénale Internationale (CPI), à La Haye (Pays-Bas), alors qu’une soixantaine de prisonniers politiques croupissent encore dans ses prisons du nord.

Face à la tentation dictatoriale d’un pouvoir en quête de légitimité et au risque de régression démocratique dans notre pays, je demande aux électeurs ivoiriens de ne pas cautionner cette comédie électorale en s’abstenant de participer à un scrutin au rabais, dont les résultats sont connus d’avance .

Ces premières élections de l’ère Ouattara sont une imposture. Elles ne pourront ni consolider la démocratie ni favoriser la paix et la réconciliation.

Toussaint ALAIN
Conseiller du Président GBAGBO

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires