Les populations de l’Ouest à Ouattara: Tu es « solution de 10 ans de dégâts »

«C’est celui qui a fait le nœud qui le défait», dit l’adage. Alassane Dramane Ouattara se trouve, depuis samedi dernier, à l’Ouest de la Côte d’Ivoire, dans le cadre d’une visite d’Etat. Les populations des différentes localités visitées ont adressé des messages à celui qui détient désormais les rênes de l’exécutif. Les messages des peuples meurtris ont eu quelquefois, les allures d’une accusation. En effet, à Man, dans la capitale du Grand Ouest, le ministre Flindé, parlant au nom des populations, a dit clairement à l’hôte, que c’est lui qui peut solutionner les problèmes que l’Ouest de la Côte d’Ivoire a connus pendant ces 10 dernières années. «Vous êtes et demeurez solution à 10 ans de dégâts». Cette adresse directe a été très ovationnée par la foule, comme si le porte-parole avait touché du doigt, un point qui tenait à cœur le peuple de l’Ouest. C’est comme si ces populations, déséquilibrées par 10 années de guerre gratuite, s’étaient passé le mot. A l’étape de Duékoué, un des cadres Wè, Eugène G., président d’une association dénommée «Perspective de Duékoué», à Paris, a lui aussi déclaré, que c’est Alassane qui «a toute la solution» des problèmes de l’Ouest.

Les non-dits d’un message

On peut se demander pourquoi le peuple de l’Ouest de la Côte d’Ivoire estime que Ouattara «est et demeure la solution de 10 ans de dégâts» ? La question est d’autant importante qu’au cours de la visite d’Etat, Alassane Dramane Ouattara est entouré de tous les ex-chefs rebelles, notamment Cherif Ousmane, Koné Zacharia, Wattao ainsi que de tous les rebelles de 2002 et même de ceux qui ont conduit la descente meurtrière de 2010. On se souvient qu’au terme de cette expédition punitive, le peuple Wè a subi un massacre que l’opinion internationale qualifie de génocide. Ces anciennes «forces nouvelles», converties subitement en «forces républicaines», ont en charge, la sécurité présidentielle pendant la visite d’Etat. Par ailleurs, au cours de ce voyage, Ouattara est en première ligne, avec tous les responsables politiques de l’ex-rébellion armée. Il s’agit, entre autres, de Konaté Sidiki qui était porte-parole de la rébellion armée qui a attaqué la Côte d’Ivoire en 2002 et qui a divisé le pays en deux. Ce fait aussi, les populations du Grand Ouest qui ont encore en mémoire les exactions, le voient. C’est certainement pour toutes ces raisons qu’elles disent au chef de l’Etat, que c’est lui qui a la solution des dégâts causés pendant ces 10 dernières années. Le non-dit de cette affirmation est une invitation à Ouattara, pour qu’il prenne ses responsabilités afin de régler les problèmes causés par la rébellion armée, ces 10 dernières années.
L’illustre hôte a-t-il bien perçu le message des peuples de l’Ouest ? En tout cas, dans l’allocution qu’il a prononcée, le visiteur a promis ( ?) un plan Marshall pour soulager les victimes de l’Ouest de la Côte d’Ivoire des actions de leurs bourreaux.

Koulibaly Doucy
Notre Voie

Author: La Rédaction