Maçonnerie GLCI – Le grand maître Clotaire Coffie distribue des promotions

Archives photo

Dans la franc-maçonnerie, la hiérarchie occupe une place de choix. En avril dernier, la Grande Loge nationale de Côte d’Ivoire (GLCI) a tenu son assemblée générale dans un hôtel d’Abidjan. Une occasion pour le grand maître de la GLCI, Clotaire Coffie Magloire, de remonter les bretelles aux frères dissidents, et de dire explicitement sa volonté de conserver le poste qu’il occupe depuis 20 ans.

L’assemblée générale de La Grande Loge de Côte d’Ivoire (GLCI) a été une occasion pour Clotaire Coffie Magloire de rappeler son désir de conserver le poste de Grand maître qu’il occupe depuis une vingtaine d’années. Coffie Magloire a profité de ce rendez-vous maçonnique de la GLCI pour remonter les bretelles aux frères de lumières dissidents qui ont tourné le dos à la GLCI en février dernier, pour fonder La Grande Loge Prince Hall du Texas en Côte d’Ivoire, dirigée par Louis Metan. Ce dernier a été traité au cours de cette assemblée générale, de «personne déloyale n’ayant pas respecté son serment » par Michel Rosier, l’assistant grand maître et grand secrétaire national, rapporte La Lettre du Continent (n°636 du 31 mai 2012). Pour couper court aux envieux à son poste, Magloire a fait savoir, sans ambiguïté, à son auditoire que le temps de la relève n’a pas encore sonné.

Selon le magazine, c’est là un message à peine subliminal en direction du numéro deux de la loge, le «pro grand maître» Emmanuel Kouadio Tanoh, actuel conseiller auprès du conseil constitutionnel, ancien bâtonnier de l’ordre des avocats et beau-père de Hamed Bakayoko, marié à sa fille Yolande Tanoh. Clotaire Coffie Magloire a posé d’autres actes forts qui ne trompent pas, allant dans le sens de sa volonté de conserver son fauteuil. Il a saisi l’occasion pour distribuer des promotions. Dans la foulée, Bruno Koné, porte-parole du gouvernement de Jeannot Ahoussou, est passé du rang d’officier à celui de grand officier. Le ministre de l’Intérieur, lui, s’est vu élevé au titre de très respectable frère. Sylvère Koyo, conseiller financier des anciens barons de la filière café ­cacao sous Laurent Gbagbo, a été élevé au rang de grand maître de la province du Sud-Est, poste occupé précédemment par Louis Metan, dissident.

Quant aux autres membres incontournables de la GLCI, ils demeurent sous l’influence du grand maître. Il s’agit entre autres de Paumeli Coffie, frère cadet du grand maître et époux de l’actuelle ministre de la famille, Raymonde Coffie Goudou, des hommes d’affaires Honoré Djadja (immobilier, électricité, import-export …) et Bernard Derrien, opérateur dans le BTP très en vue sous le précédent régime Gbagbo, ou encore Abdel Sabraoui, présent dans le secteur parapétrolier. Coffie Magloire a entretenu son auditoire sur le thème de «loyauté et de la fidélité» au cours de cette assemblée générale de la GLCI.

Source: La rédaction (Leral.net )

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Share:
blank

Publié par La Rédaction