Dossier 2,5 milliards policiers Paul Koffi Koffi s’en lave les mains, jusqu’à quand ?

Ex directrice de l'école de police

Les DG de la police et du FPPN vont aussi sauter….

Le dossier sur le détournement de 2,5 milliards des policiers révélé par votre journal Notre voie a créé un vent de panique dans les rangs du gouvernement Ouattara. De même que chacun protège sa tête quand il pleut, le ministre délégué en charge de la défense Paul Koffi Koffi a convoqué hier le directeur général de la Notre Voie, César Etou pour lui dire qu’il est innocent dans cette affaire. Convoqué par l’Etat major général des Frci, le directeur général de la Refondation, société éditrice de notre voie, César Etou a été reçu hier mercredi 6 juin par le ministre Paul Koffi Koffi. « Le ministre veut vous recevoir avant de se rendre au conseil des ministres », s’étendu dire le parton de Notre Voie. La rencontre entre les deux hommes n’a duré que quelques minutes. Il s’agissait pour le titulaire du département de la défense d’indiquer qu’il n’est ni de près ni de loin concerné par cette autre affaire qui éclabousse le pouvoir Ouattara. « Depuis que j’ai pris la tête de ce département (la
Défense) et que j’ai pris connaissance de ce dossier, j’ai compris qu’il s’agissait d’une poudre chaude. Si bien que je n’ai jamais voulu m’en mêler. Je n’ai donc pas touché de l’argent dans le cadre de ce dossier », a indiqué Paul Koffi Koffi. L’attitude du ministre traduit la panique qui s’est emparée du sommet de l’Etat depuis l’éclatement de cet ènième scandale dont le pouvoir Ouattara s’est rendu coupable en moins d’un an de gestion des affaires de l’Etat. Et selon des
indiscrétions, cette affaire était au centre du conseil des ministres d’hier jeudi 6 juin.

Boga Sivori
bogasivo@yahoo.fr
Notre Voie

Commentaires facebook

Author: La Rédaction