Le parti de Gbagbo invité à intégrer le cadre de dialogue pouvoir-opposition

ABIDJAN(Xinhua) – Le Premier ministre ivoirien Jeannot Kouadio-Ahoussou a invité vendredi à Abidjan le Front populaire ivoirien (FPI), de l’ex président Laurent Gbagbo, à intégrer le cadre de dialogue institué par le gouvernement et les partis politiques de l’opposition fin avril à Grand-Bassam (sud, 30 km d’Abidjan).

« Nous avons été reçus par le Premier ministre qui nous a fait comprendre qu’un cadre permanent de dialogue a été déjà créé dans lequel il nous invite », a déclaré à la presse le porte-parole de la délégation du FPI, Sébastien Dano Djédjé, au sortir d’un huis clos de plus de 90 minutes avec le Premier ministre.

Un Cadre permanent de dialogue (CPD) avait été créé à l’issue du conclave pour la reprise du dialogue politique entre le gouvernement et l’opposition, les 27 et 28 avril à Grand-Bassam.

La première réunion du CPD s’est tenue le 21 juin à Abidjan sans le FPI.

L’ex parti au pouvoir, présent à l’ouverture du conclave de Grand-Bassam en tant qu' »observateur » n’avait pas paraphé le communiqué final du conclave.

« Le Premier ministre nous a remis un document, nous allons l’étudier et nous aviserons », a indiqué Sébastien Dano Djédjé.

Le porte-parole de la délégation du FPI a ajouté que la rencontre a porté sur un « mémorandum » déposé par le FPI.

« Les discussions ont tourné sur les méthodes d’approche qu’il faut mettre en place pour discuter des différents problèmes », a-t-il relevé.

Le 4 juin, une délégation du FPI avait rencontré le Premier ministre pour lui demander l’ouverture d’un « dialogue républicain » en vue de poser ses problèmes « particuliers », notamment la libération de ses cadres emprisonnés et le dégel de leurs avoirs.

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires