Salon du Chocolat de Bahia (Brésil) Aly Touré défend la cacaoculture ivoirienne

Aly Touré défend la cacaoculture ivoirienne au Brésil

La Côte d’Ivoire a fait des progrès en matière de lutte contre le travail des enfants dans les plantations de cacao et a pensé une reforme accrue et audacieuse pour le plus grand bonheur des producteurs abandonnés pendant dix ans.

C’est la défense choisie par Aly Touré, Représentant Permanent de la Côte d’Ivoire auprès des Organisations Internationales de Produits de Base. Il a participé au Salon du Chocolat de Bahia (Brésil) qui s’est déroulé du 30 juin au 08 juillet 2012.

Le Représentant ivoirien dans les instances de décision du cacao à l’international a eu au cours de cette rencontre solennelle, des rencontres de haut niveau. Ainsi, le Gouverneur de l’Etat de Bahia, Jacques Wagner et le Ministre de l’Agriculture de cet Etat brésilien, Eduardo Salles ont-ils eu des échanges au sujet des efforts opérés par la Côte d’Ivoire. Les organisateurs du Salon du Chocolat, Sylvie Douce et François Jeantet, les chocolatiers François Pralus, Philippe Bernachon et Pierre Marcolini, les responsables du centre brésilien de recherche sur le cacao (CEPLAC), les opérateurs économiques impliqués dans la transformation du cacao et l’Association des Producteurs de Cacao ont tous reçu Aly Touré. Au cours des échanges, le Représentant de la Côte d’Ivoire auprès des Organisations Internationales des Produits de Base a insisté sur les reformes et autres changements mis en place par le Président Alassane Ouattara et le Ministre de l’Agriculture, Mamadou Coulibaly Sangafowa. Pour la campagne prochaine de commercialisation du cacao, au moins la moitié du prix Caf sera le prix bord champ. Un véritable coup de pouce du Président Alassane Ouattara aux producteurs agricoles de cette matière pour laquelle la Côte d’Ivoire est le 1er pays producteur mondial. Aly Touré n’a pas omis de souligner les actions de la Première Dame, Mme Dominique Ouattara qui préside le comité national de lutte contre le travail des enfants dans la cacaoculture. Celles-ci ont permis à la Côte d’Ivoire de sortir de la zone rouge dans laquelle elle était classée par les Etats-Unis. Il a informé ses interlocuteurs sur la détermination qui est la sienne dans la recherche du bien-être des enfants ivoiriens. Un plan national 2012-2014 de lutte contre ce fléau a été élaboré. Le défenseur du cacao ivoirien sur les marchés internationaux a fait une présentation sur la Conférence Mondiale sur le Cacao qui aura lieu à Abidjan du 19 au 23 Novembre 2012. Placée sous le haut patronage du Président de la République de Côte d’Ivoire, S.E.M. Alassane Ouattara qui invitera à cette occasion les Chefs d’Etat des pays amis producteurs et consommateurs de cacao, cette Conférence sera une tribune pour les autorités ivoiriennes de montrer patte blanche. Le Président Alassane Ouattara n’a d’ailleurs ménagé aucun effort pour la mise en ouvre des reformes prescrites par les bailleurs de fonds internationaux. Les organisateurs du Salon du Chocolat ont exprimé le souhait d’organiser la même manifestation à Abidjan, dans un proche avenir. Jusque là c’était de grandes capitales européennes, américaines et asiatiques qui ont accueilli ce rendez-vous. Aly Touré, dans la peau de l’avocat du cacao et des produits de base ivoiriens sur les marchés internationaux joue ainsi sa partition en appui à la volonté politique du Président Alassane Ouattara.

Adam’s Régis Souaga avec Sercom Représentation Permanente de la Côte d’Ivoire auprès des Organisations Internationales de Produits de Base (Londres).

Auteur: Adam’s Régis Souaga – Source: Lebanco.net

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires