2020 – Comment Soro se prépare pour être le Président de la république de Côte d’Ivoire

Yacouba Doumbia Source: L’inter

Le président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, ne veut pas s’arrêter en si bon chemin en politique. Le successeur de Mamadou Koulibaly lorgne en effet le fauteuil présidentiel, pour l’échéance de 2020.

Même s’il se garde d’en parler publiquement, des signaux sont là pour l’affirmer, et l’un des plus remarquables est l’arsenal de communication dont s’est doté Guillaume Soro. Outre son blog personnel ainsi que sa présence sur les réseaux sociaux facebook, twitter, linkedin et pinterest, il vient d’être créé un forum d’échange baptisé « je milite pour Guillaume Soro » sur facebook pour débattre de ses actions politiques et les vulgariser. Sur ce forum, nous avons pu apercevoir une affiche avec un message tout aussi éloquent et retentissant en ce qui concerne les ambitions de Soro. « S’engager avec Soro. L’Objectif 2020, c’est maintenant », peut-on y lire. Deux réflexions à la lecture de cette affiche. Primo, cela peut avoir été initié par un admirateur de Guillaume Soro, qui souhaite le voir arpenter les marches du palais présidentiel en 2020.

Secundo, il peut s’agir d’un ballon d’essai du patron du Parlement lui-même ou d’un de ses proches collaborateurs, qui veulent sonder l’opinion nationale sur les chances de leur patron de briguer la magistrature suprême de la Côte d’Ivoire. Dans un cas comme dans l’autre, il reste évident que Guillaume Soro ne compte pas mettre un terme à sa carrière politique, lui dont le destin a basculé en septembre 2002. Porte-parole d’une rébellion, il a gravi les échelons depuis les postes de ministre de la Communication, de la Reconstruction pour devenir Premier ministre, en tant que secrétaire général des Forces nouvelles. Après avoir initié les audiences foraines, l’identification, il a réussi à organiser des élections présidentielles ouvertes, équitables et transparentes à l’issue desquelles Ouattara a été élu président de la République. Ensuite, Soro a gardé son poste de Premier ministre, avant de se voir confier le ministère de la Défense pendant la crise post-électorale.

Fort de cette casquette, il a mené une offensive militaire qui a permis d’installer Ouattara au pouvoir, contre l’ancien président, Laurent Gbagbo, qui refusait de céder le fauteuil malgré les pressions internationales. Pour son jeune âge, et en si peu de temps, il a vu des vertes et des pas mûres pour avoir côtoyé le pouvoir, s’il ne l’a pas exercé par moment. Or, comme le disait Henry Kissinger, diplomate américain et secrétaire d’État du gouvernement républicain de Richard Nixon, « Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême. » En d’autres termes, une fois qu’on y prend goût, il est difficile de s’en défaire. Pour l’avoir compris et senti, Soro veut jouer sa propre carte et capitaliser tout ce qu’il a acquis sous sa gouvernance.

Conscient du fait que Ouattara pourrait faire deux mandats, le président du Parlement ivoirien a décidé d’attendre son tour, et de se préparer pour la bataille de 2020. Déjà député et président de l’Assemblée nationale, il ne lui reste plus qu’une marche à franchir pour entrer au palais. En attendant, l’homme élabore et peaufine ses stratégies pour atteindre son objectif. Selon des sources proches de l’ancien Premier ministre, l’on préparerait la création d’une application électronique qui porterait son nom et figurerait sur les écrans de téléphone portable de troisième génération. Faut-il le souligner, une application est une base de données. Elle est reconnaissable par une icône, et contient une série d’informations utiles à l’utilisateur.

Le président de l’Assemblée nationale veut se doter d’un tel instrument, qui permettra aux utilisateurs d’appareils électroniques d’entrer directement en contact avec lui et d’avoir des informations sur ses activités, sans passer par des complications. Outre cela, il y a la mise sur pied d’une webTV, c’est-à-dire une télévision en ligne, par le canal de laquelle il entend véhiculer ses messages. En un mot, Soro connait l’importance de la communication dans un combat politique. Il veut donc s’y investir à fond afin de se positionner sur la scène politique ivoirienne comme un leader incontournable pour l’échéance 2020. Dans l’administration, il a également placé ses hommes. Sa fonction de Premier ministre et aujourd’hui de président de l’Assemblée nationale lui a permis de tisser des relations dans le monde. Ses voyages, même s’ils sont effectués sous le couvert de l’institution qu’il dirige, lui profiteront sûrement.

Ses amitiés compteront sans doute quand le moment idéal viendra. En attendant, en élève studieux, il continue d’apprendre auprès de ses aînés que sont Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, après bien sûr Laurent Gbagbo, qu’il a côtoyé pendant longtemps. Soro est donc sur une lancée vers le palais présidentiel. Un handicap reste cependant à relever, celui d’un appareil politique dont-il ne dispose pas encore.

Y.DOUMBIA

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires