1856 étudiants exclus « C’est une décision inopportune » selon Mian Augustin

Mian Augustin (gauche)

Depuis lundi 30 juillet 2012, le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique, Ibrahim Cissé Bacongo, a signé un Arrêté excluant 1856 étudiants de l’université. Au nombre de ces étudiants concernés par cette mesure, figure en bonne place Augustin Mian, Secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI). Nous avons interrogé par téléphone, hier mardi 31 juillet, ce dernier qui a accepté, volontiers, de se prononcer sur la question.  »Cette mesure est très dure et même très sévère. Car, elle entraîne le renvoi de plus de 6.000 étudiants. Compte tenu de la situation dans laquelle l’école ivoirienne a évolué et la crise qu’a connue le pays, il est inopportun de prendre cet Arrêté. Il est vrai que le ministre Bacongo affiche sa volonté d’assainir l’université, mais il doit permettre aux milliers d’étudiants de valider leur année », a réagi le numéro un de ce syndicat estudiantin, avant d’en appeler à la magnanimité du président Alassane Ouattara.  »Le président de la République a mis l’école au cœur de sa politique ; donc, il doit faire en sorte que les étudiants bénéficient de cette faveur », a-t-il plaidé notamment. A noter que cet Arrêté est la confirmation de la fin du parapluie atomique annoncée, il y a quelques mois, par les présidents d’universités.

L’Inter

 

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »144902495576630″ href= » » numPosts= »20″ width= »570″ color= »light » code= »html5″ ]

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires