Plusieurs jeunes arrêtés à Yopougon Koweït, encore des tirs à Abobo

Encore des tirs à Abobo
Dans la nuit du samedi à dimanche 26 août, des tirs ont réveillé les populations de la commune d’Abobo, précisément celles résidant dans les environs des quartiers BC et Avocatiers. Les détonations d’armes ont été si brusques que certains habitants ont passé toute une nuit blanche.
L’Intelligent d’Abidjan

Plusieurs jeunes arrêtés à Yopougon Koweït
Selon RFI, plusieurs jeunes ont été arrêtés le samedi 25 août 2012 à Yopougon quartier Koweit. Ils sont soupçonnés d’être des miliciens pro-Gbagbo. Depuis quelques semaines, plusieurs attaques sont perpétrées contre des positions des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), faisant plusieurs morts dans les rangs de l’armée ivoirienne, des assaillants et des populations civiles. Suite à ces attaques, plusieurs arrestations sont régulièrement effectuées dans diverses villes et régions de la Côte d’Ivoire, dont Yopougon.
L’Inter

………….
Le sous-préfet de Gabiadji arrêté

K Kaphet Gnako, sous- préfet de Gabiadji, a été arrêté vendredi dernier dans la soirée par des éléments des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci) basés à San Pedro. C’est à son domicile à Gabiadji, une bourgade située à environ 30 kilomètres de San Pedro, que les Frci l’ont appréhendé. Il lui serait reproché, selon certaines sources, d’être en accointance avec des assaillants qui s’apprêtaient à attaquer la ville. L’on se rappelle que la semaine dernière, une attaque de la deuxième ville portuaire a été déjouée par les Frci. Plusieurs individus dont un pompier exerçant au Port autonome de San Pedro et un agent de police, ont été, à cet effet, arrêtés et présentés au chef d’état-major général des Frci, le général de corps d’Armée Soumaïla Bakayoko, alors ses troupes à San Pedro, le 18 août. Le sous-préfet de Gabiadji est, pour l’heure, détenu au poste du Groupement tactique du sud- ouest de San Pedro.
MARTIAL DETCHI Fraternité Matin

……..
Rumeurs d’attaque de la ville de Zuénoula Six individus dont un sapeur-pompier arrêtés

La brigade de gendarmerie de Zuénoula et les Forces républicaines de Côte d’Ivoire(Frci) ont arrêtés six individus dans la nuit du dimanche au lundi à Zuénoula (région de la Marahoué), après des informations reçues sur des rumeurs d’attaques contre l’entreprise Sucrivoire et la localité. Selon le commandant de brigade de la gendarmerie de Zuénoula, l’adjudant Bamba Mamadou, l’interpellation de ces six individus comprenant deux employés de l’usine Sucrivoire et un sapeur pompier , répond au fait que des sources proches des Frci avaient eu l’information que des individus armés s’adonnaient à des séances d’entraînement non loin de l’usine (située à 25 km de Zuénoula) , à des heures tardives, ce qui emmena des éléments des Frci à faire une perquisition sur les lieux. Ce sont cinq individus qui ont été interpellés dans la nuit du dimanche, munis de Kalachnikov qui devraient être remis aux mains de la brigade de gendarmerie de Zuénoula, mais suite à une attaque des hommes armés cette même nuit du camp des Frci qui ont réussi à s’échapper dans la nature, ils n’ont pu être remis aux mains de la brigade. Faisant le lien avec les dernières arrestations, les Frci informent le commandant de la brigade avec ses hommes et sur indication des cinq individus interpellés la veille, mettent la main sur le sixième individu qui serait le sapeur pompier . Ces six individus ont été d’abord déférés à Bouaflé et ensuite transférés à Daloa.
AIP

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires