Ouattara sollicite une augmentation de l’allocation de la BM

AIP

Abidjan (AIP) – Le président ivoirien, Alassane Ouattara, plaide pour une augmentation des allocations de la Banque mondiale en faveur de la Côte d’Ivoire, sur la période 2013-2015, s’engageant, devant le président de cette institution, Jim Yong Kim, « à utiliser ces ressources de façon efficace et transparente ».

« Je voudrais solliciter l’accroissement substantiel des allocations de la Banque mondiale, sur la période 2013-2015, pour les porter à environ un milliard de dollars ; pour notre part, nous sommes engagés à faire en sorte que les ressources mises à notre disposition soient utilisées de façon efficace et transparente », a s’est expressément adressé, mardi, M. Ouattara, à Jim Yong Kim, suite à un entretien entre les deux hommes au palais présidentielle d’Abidjan.

Le Chef de l’Etat a estimé que « l’accompagnement financier de nos partenaires, notamment de la Banque mondiale, est nécessaire au financement du plan national de développement, en vue de faire de la Côte d’Ivoire un véritable pôle de développement économique pour la sous-région », souhaitant que la visite de M. Kim à Abidjan « scelle un nouveau partenariat pour l’émergence de la Côte d’Ivoire et de l’Afrique ».


Jim Yong Kim, dont la présence dans la capitale économique ivoirienne marque le point de départ d’une tournée qu’il effectue en Afrique, s’est dit optimiste quand aux perspectives de l’économie ivoirienne. « Nous partageons vos convictions en l’avenir de la Côte d’Ivoire, et travailleront étroitement avec le gouvernement ivoirien pour l’aider à atteindre ses objectifs de développement », a-t-il répondu à son tour, à son hôte, lors d’un dîner offert à son honneur.

Les appuis budgétaires de la Banque mondiale au profit de la Côte d’Ivoire depuis 2009 s’élèvent à environ 288 milliards de FCFA dont 69,7 milliards de FCFA prévus en 2012. Plusieurs projets ont été exécutés ou sont en cours pour un montant cumulé de plus de 490 milliards FCFA, portant notamment sur les secteurs de l’énergie, de l’éducation, de la santé, des infrastructures et de l’emploi des jeunes.

(AIP)
tm

(AIP)

Author: La Rédaction