Le procès des militaires pro-Gbagbo démarre le 18 septembre prochain

APA- Abidjan (Côte d’Ivoire)
Le procès des militaires pro-Gbagbo, inculpés pour des crimes commis durant la crise postélectorale de décembre 2010 à avril 2011 et qui a fait plus de 3000 morts démarre le 18 septembre, a annoncé mercredi à Abidjan, le procureur militaire ivoirien, Ange Kessi.

‘’L’audience commence le mardi 18 septembre par le procès du général Brunot Dogbo Blé’’, a dit Ange Kessi cité par la radio des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI FM).

Inculpé en juillet pour génocide, Bruno Dogbo Blé était le Commandant de la garde républicaine sur laquelle a reposé le régime de Laurent Gbagbo.

Il est incarcéré à Korhogo dans l’extrême nord du pays après son arrestation le 15 avril à Abidjan.


Une soixantaine de miliaires y compris ceux arrêtés récemment après les attaques du mois d’août dernier sont concernés par ce procès.

‘’Ils sont accusés de séquestration suivie de meurtre, viol, vol, détention arbitraire, détournement de fonds, formation de miliciens et recel de cadavre’’, conclu la même source.

La Côte d’Ivoire a été secouée ces dernières semaines par une vague d’attaque qui ont visé les positions des forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI).

Des arrestations des cadres du FPI ont suivi ces attaques qui ont fait une dizaine de morts.

Le secrétaire général adjoint du FPI, Alphonse Douati et le secrétaire général et porte parole intérimaire Laurent Akoun sont incarcérés à la Maison d’arrêt de Correction d’Abidjan (MACA) dans le cadre de ces événements.

LS/of/APA

Author: La Rédaction