Mabri Toikeusse entre « adultère » et abus de pouvoirs – Ouattara se fâche…

On commence par en savoir un peu plus sur l’expulsion scandaleuse de l’épouse officielle du ministre d’État Mabri Toikeusse, de la résidence de fonction qu’elle occupait avec leurs cinq filles mineures. En attendant que le ministre en mission en Iran et au Japon, rentre en Côte-d’Ivoire ce dimanche, le chef de l’État Alassane Ouattara aurait donné l’ordre aux services du ministère de la famille, de la femme et de l’enfant; de reloger en urgence dame Mabri Kourouma Assita Laetitia et progénitures. Dans le cas contraire, le président demanderait qu’elle réintègre la maison, de laquelle elle a été vidée.

Par Louis Franck A. avec Hervé Coulibaly à Abidjan | Connectionivoirienne.net 09.09.2012

« Adultère »

Comme au sein d’une large partie des couples qui optent pour le divorce, en dessous de la saga des Mabri, se trouve une histoire d’accusations mutuelles d’adultère. En effet, selon nos informations, le ministre Mabri accuserait dame Kourouma Assita Laetitia de l’avoir trompé avec une très haute personnalité de l’ex pouvoir des refondateurs. L’ex président Laurent Gbagbo serait cette personnalité, selon certains proches du ministre du Plan et du développement, contactés par connectionivoirienne.net hier samedi. Les supporters de Mabri argumentent que c’est la raison pour laquelle, la résidence de fonction que Mme Mabri-Kourouma occupe, ne fut pas l’objet d’attaques durant la crise postélectorale. Signalons que presque que toutes les résidences des responsables RHDP confinés plusieurs mois au Golf hôtel, avaient été l’objet de vandalismes et de pillages. La résidence des Mabri avait été « miraculeusement » épargnée. Les défenseurs de Kourouma Assita Laetitia de leur coté, clament que « Mabri ment. Lui-même il sait les tractations secrètes qu’il avait engagées avec la refondation, depuis le Golf hôtel. Qu’il dise ouvertement ce qui se passait en cachette entre lui et Gbagbo, faut pas il va gâter le nom de notre sœur. Combien de fois a-t-il trompé notre fille avec ses secrétaires et ses nombreuses maitresses, des étudiantes de 20 ans plus jeunes que lui? Il ment, ne l’écoutez même pas »

« Un faux type »


Selon nos informations, le ministre d’état Mabri qui est dans une autre relation [ndlr il le reconnait], loge depuis belle lurette dans une résidence secondaire, en location à Marcory zone 4 avec sa nouvelle dulcinée. Apparemment à court de moyens financiers selon nos sources, le ministre Mabri souhaiterait recouvrer les avantages d’une maison de résidence officielle d’état qui sied à son rang et ainsi épargner les frais de location en Zone 4. Vu que la loi ivoirienne n’autorise pas deux maisons de fonction, la mise à disposition de la demeure occupée par dame Mabri-Kourouma s’avère cruciale. Ceci explique l’opération coup de poing, manigancée par le ministre Mabri en complicité avec le directeur de la SOGEPIE [Ndlr Société de gestion du patrimoine immobilier de l’état], des juges et des huissiers véreux. Un problème aussi, est que le directeur de la SOGEPIE n’aurait pas droit à une maison de fonction d’état, selon les dispositions actuellement en vigueur. Plusieurs sources confirment cette disposition. « Mabri est un faux type. Il pouvait régler l’affaire autrement en faisant reloger tranquillement, sans bruits, son ex et leurs enfants. Pour un musulman, ce qu’il a fait à ses propres enfants est inadmissible. Allah va le maudir à jamais. L’Islam ne le permet pas. Pourquoi ne pas prendre un appartement et reloger la famille ? Cela aurait évité tout le boucan actuel. Sa copine actuelle, très jalouse de Laetitia l’a envouté, oui ! Mais soyez rassurés, Mabri Toikeusse qui est arrivé 4e à la dernière présidentielle grâce au vote tribal des Dans [Yacouba] du général Guéi, ne sera pas viré du gouvernement. Il doit son poste à des considérations géopolitiques » explique une de nos sources internes à l’UDPCI, le parti créé par le défunt général, actuellement présidé par le ministre d’état, ministre du Plan et du Développement Mabri Toikeusse.

……………

La femme de Mabri réinstallée dans sa résidence officielle
La rédaction le 10/09/12 à 6:17 Le Nouveau Courrier

Assita Laetitia Toikeusse née Kourouma, épouse légale du ministre du Plan et du développement, Mabri Toikeusse, expulsée vendredi de son domicile conjugal à Cocody-Ambassades (quartier huppé d’Abidjan) avec ses 5 filles mineures, a été réinstallée dimanche matin sur ordre d’Alassane Ouattara, a-t-on constaté. Mme Toikeusse a regagné la résidence de fonction du son époux, où elle réside un peu plus d’un an avec ses cinq filles. Elle a remercié Alassane Ouattara et la ministre de la Famille, de la Femme et de l’Enfant Dr Raymonde Goudou-Coffie.
Selon Mme Toikeusse la décision de son expulsion vient de son mari qui aurait chargé le directeur général de la Société de gestion du patrimoine immobilier de l’Etat (Sogepie), Issiaka Bamba, qui aurait envoyé un huissier accompagné de forces de l’ordre pour la mettre hors de son domicile conjugal ainsi que sa famille.
M. Toikeusse, hors du pays a confié à la ministre de la Famille, de la Femme et de l’Enfant, Dr Raymonde Goudou-Coffie, ne pas être informé de cette situation. Mme Goudou-Coffie a estimé qu' »il y a eu vice de procédure » et donc a informé le chef de l’Etat qui a ordonné le ministre du Logement de veiller à la réinstallation de Mme Toikeusse, apprend-on.

Avec Alerte Info

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »144902495576630″ href= » » numPosts= »20″ width= »570″ color= »light » code= »html5″]

blank

Author: La Rédaction