Le peuple Atchan s’humilie devant Dieu…

Gouverneur Robert Beugré Mambé

Crise post électorale: le peuple Atchan s’humilie devant Dieu

Ministères

A l’initiative du Gouverneur du District d’Abidjan, le peuple Atchan s’est donné rendez-vous à l’école du cimetière du village d’Anonkoua Kouté pour célébrer une messe œcuménique. Objectifs : demander pardon au peuple ivoirien pour le mal qui a été fait par le peuple Atchan lors de la crise post-électorale, demander pardon également pour le mal qui a été fait au peuple Atchan afin que Dieu purifie la Côte d’Ivoire et lui ouvre les voies de la prospérité et du développement durable, et facilite le travail du Président Alassane Ouattara.


Le peuple Atchan a officiellement présenté des excuses publiques aux ivoiriens pour avoir participé à la crise post électorale dont les impacts ont plongés la Côte d’Ivoire dans une récession. Ce geste est un signe d’humilité et de soumission qui doit interpeller tous les ivoiriens. Au nom du peuple Atchan (Tchamans et Attiés) le Président Robert Beugré MAMBE, Gouverneur du District Autonome d’Abidjan, a, dans son plaidoyer, demandé aux siens de tourner résolument la douloureuse page de la crise post électorale. Pour le premier magistrat d’Abidjan, ce qui importe pour l’heure c’est le pardon. « Je vous demande pardon, pardon à toute la Nation ivoirienne, pardon pour tous nos égarement, pardon pour toutes nos fautes commises lors des élections antérieurs, pardon enfin à nos enfants pour leur avoir obstrué le chemin d’un avenir heureux »s’est-il exprimé. Gouverneur Mambé s’est également appuyé sur les leaders de toutes les confessions religieuses (Harristes, Catholiques, Assemblées de Dieu, Méthodistes Unies, Dehima et Musulman) pour plaider la cause des ivoiriens auprès de Allah. Ces hommes de Dieu ont tour à tour saisi cette balle du gouverneur Mambé au bon pour demander la clémence du Tout Puissant. Des prières de confessions, de lecture bibliques, de sermons, d’intercessions et de chants ont été servis a l’auditoire pour conjurer l’esprit de vengeance dans les cœurs des ivoiriens. Etaient présents à cette cérémonie œcuménique, placée sous le sceau de la tolérance, du pardon, de l’acceptation dans la différence plusieurs personnalités dont le ministre du tourisme Atchimou Raymond, des représentants du Président de la République (Cissé Moussa), du Premier Ministre (Mme Faher), du Conseil Economique et Social (Ministre Kacou Gikahuet), de la Commission Dialogue Vérité et Réconciliation (Mme Bogui), de la Chancellerie et du Maire d’Abobo (Feh Sunde).

DIRECTION DE L‘INFORMATION DE LA COMMUNICATION ET DES TIC DISTRICT AUTONOME D’ABIDJAN

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction