Daléba, Tchimou, Véi Tokpa…des magistrats sur le banc des accusés

Alors que la problématique de la sécurité intérieure est toujours pendante, le gouvernement ivoirien vient d’ouvrir un nouveau front, celui de la lutte contre la corruption dans le milieu judiciaire. Pour la première fois, huit magistrats – six du parquet et deux de la cour d’appel -, à qui on reproche pêle-mêle abandons de postes, abus de pouvoir, extorsions de fonds et corruption, sont dégagés. Des faits qui restent encore à confirmer par des « enquêtes » que le gouvernement demande à la chancellerie d’ouvrir contre les magistrats mis en cause.

En attendant, la nouvelle ne provoque pas moins des remous dans le milieu judiciaire. Comme on devrait s’y attendre, certains crient à la chasse aux sorcières, notamment contre les magistrats taxés à tort ou à raison d’être pro-Gbagbo. Vrai ou faux ? Aussi inédite et courageuse qu’elle paraît, la croisade du gouvernement ivoirien contre la corruption des magistrats intervient dans un contexte sociopolitique de fortes suspicions entre les tenants de l’ancien régime et les nouvelles autorités du pays.


Mais au-delà de la guerre des clans qui n’épargne pas l’administration judiciaire, force est de reconnaître que la corruption a la peau dure dans ce milieu. Ce qui constitue incontestablement un frein à la justice sociale, mais aussi pour le bien du processus démocratique. En cela, l’audace du gouvernement ivoirien est à saluer. Mais il faut souhaiter que les enquêtes promises soient aussi impartiales qu’objectives pour permettre à la justice ivoirienne de renouer avec la culture de la vertu.

Bark Biiga
Fasozine

…………….
Mme Amon Laurence et Véi Tokpa parmi les magistrats suspendus

En plus des noms que nous citions dans notre parution d’hier (Rouba Daléba, Tchimou Raymond, Daho Baho et Aka Alou), deux autres noms viennent porter notre liste à 6 magistrats, sur les 8 frappés par la décision de suspension prise en Conseil des ministres. Il s’agit de Mme Amon Laurence et Véi Tokpa. Concernant M. Koné Brahman du 6ème Cabinet, la rumeur l’avait mis sur cette liste. Aux dernières nouvelles, il n’en est rien. Le radar de l’Intelligent d’Abidjan tourne pour capter les deux derniers noms.
L’Intelligent d’Abidjan

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »144902495576630″ href= » » numPosts= »20″ width= »570″ color= »light » code= »html5″]

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires