La Guinée-Bissau arrête un homme soupçonné de contre-coup d’Etat

Capitaie Ntchama AFP

 

BISSAU (Reuters) – L’homme soupçonné d’avoir organisé une tentative de contre-coup d’Etat le 21 octobre en Guinée-Bissau a été arrêté samedi, selon des témoins et un responsable de la sécurité.
Le capitaine Pansao Ntchama, garde du corps de l’ancien chef d’état-major sous le gouvernement de Carlos Gomes Junior, a été arrêté avec quatre autres suspects dans une ferme située sur une île près de Bissau.
« Ntchama et ses hommes ont été incarcérés au siège de l’état-major des forces armées », a déclaré un responsable de l’armée à Reuters.
Un porte-parole du gouvernement intérimaire avait déclaré lundi que Ntchama avait utilisé un véhicule d’un ancien membre du gouvernement de Carlos Gomes Junior pour attaquer une base aérienne de l’armée le 21 octobre, faisant sept morts.
La Guinée-Bissau, ancienne colonie portugaise, a subi une série de coups d’Etats depuis la fin des années 2000. Un coup d’Etat perpétré le 12 avril a chassé le président Raimundo Pereira et le Premier ministre Carlos Gomes Junior.
Bissau accuse les autorités portugaises de vouloir le retour de Gomes Junior, aujourd’hui exilé au Portugal, et soupçonne Lisbonne d’avoir ourdi la tentative de contre coup d’Etat.

Alberto Dabo, Hélène Duvigneau pour le service français

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Share:
blank

Publié par La Rédaction