8 magistrats suspendus, des victimes de déchets toxiques satisfaites

Une organisation des déchets toxiques se félicite de la suspension des 8 magistrats

RD

Le bureau exécutif national du Réseau national pour la défense des droits des victimes des déchets toxiques de Côte d’Ivoire ( RENADVIDET-CI ) a animé une conférence de presse le jeudi 01 novembre 2012, à son siège, à Adjamé 220 Logements. L’organisation s’est réjouie au cours de cette rencontre de la suspension des huit (08) magistrats. N’guessan Cécile Affoué, secrétaire général du RENADVIDET-CI, a salué la décision de suspension des magistrats parmi lesquels, a-t-elle indiqué, certains sont trempés dans le détournement de l’indemnisation des victimes des déchets toxiques. Le secrétaire général du RENADVIDET-CI a de- mandé aux autorités d’aller jusqu’au bout dans leur volonté de rendre crédible l’appareil judiciaire. Et non, poursuit-elle, de faire miroiter une prétendue sécurité de l’environnement des affaires pour appâter d’éventuels investisseurs. «Nous osons espérer que cette décision ne vise pas intentionnellement à contenter les institutions et la communauté internationale déçues de la partialité de notre justice et de la corruption à grande échelle qui l’a fortement gangrenée», a-t-elle appuyé. N’guessan Cécile Affoué a souhaité que les autorités poursuivent sur cette lancée en continuant, dira-t-elle, d’extraire d’autres ‘‘brébis galeuses’’ qui exercent toujours au sein de l’appareil judiciaire. Pour réclamer l’indemnisation des victimes des déchets toxiques, le RENADVIDET-CI organise le mercredi 07 novembre 2012, uu sit-in devant la cité administrative, au Plateau. A cet effet, une tournée de mobilisation est prévue du samedi 03 au lundi 05 novembre 2012, à Abobo, Yopougon, Bingerville et Port-Bouët et Vridi.

L’Intelligent d’Abidjan

[Facebook_Comments_Widget title= »Commentaire Facebook » appId= »144902495576630″ href= » » numPosts= »5″ width= »570″ color= »light » code= »html5″]

Facebook Comments

Author: La Rédaction