Ouattara se met à dos ses amis d’hier

 

L’union Européenne, Amnesty international, la Fidh, l’ambassadeur des Etats unis, mais aussi la fondation Mo ibrahim. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’Alassane Dramane Ouattara a réussi l’exploit de se mettre à dos ses partenaires d’hier. Que ce soient ses amis européens, ses alliés des Etats unis d’Amérique, les humanitaires ou même les institutions qui s’occupent des questions de développement, tous s’accordent à reconnaître que le patron du Rdr a déçu les aspirations, en ce qui concerne la gouvernance. C’est Amnesty international qui a crevé l’abcès, en produisant sur la situation ivoirienne, un rapport des plus réalistes. Pendant que le régime Ouattara, sonné par l’impact du document, tentait de dire que l’humanitaire est manipulé, l’ambassadeur des Etats unis, fidèle devant l’eternel du mentor, est interOuat tara se met à devenu. Pour entériner ledit rapport dans tous ses compartiments. Dans le même temps, l’Union européenne demandait à Ouattara de faire en sorte de mettre en place un Etat de droit. Peu avant, la fondation Mo Ibrahim avait publié son classement de l’année 2012, concernant la bonne gouvernance. La Côte d’Ivoire est dernière en Afrique de l’ouest. Avec cette levée de bouclier des amis de Ouattara contre son régime, on peut dire que les populations ivoiriennes ont eu raison de dénoncer, sans cesse, les multiples atteintes aux droits de l’homme. Et que l’unanimité est faite contre le régime Ouattara dont la gouvernance est désormais décriée aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Koulibaly Doucy
Notre Voie

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires