Augmentation du coût de l’électricité, des consommateurs menacent

La dernière décision du gouvernement relative au basculement des 223.000 consommateurs du tarif modéré à la grille générale ne rencontre pas l’assentiment de nombreux Ivoiriens. Marius Comoé, président de la Fédération des associations des consommateurs actifs de Côte d’Ivoire (Facaci) l’a vivement critiquée, le 11 novembre 2012, au cours d’une conversation téléphonique que nous avons eue avec lui, en milieu d’après-midi. « Nous n’accepterons sous aucune condition une quelconque augmentation du prix de l’électricité en Côte d’Ivoire. Ce que nous attendons de ce régime, ce n’est pas qu’il rende plus difficile la situation des ménages mais qu’il réduise le coût de la vie. Non, nous ne permettrons pas qu’on rende pus difficile la vie aux Ivoiriens. Cette mesure a certes été prise mais, si elle est rendue effective alors les consommateurs se lèveront comme un seul homme pour le combattre», a-t-il laissé entendre. C’est une position que partage Soumahoro Ben N’Faly, président de l’Association pour la protection des consommateurs actifs de Côte d’Ivoire (Aprocaci). Il l’a fait savoir quand nous l’avons interrogé, hier également. « Il n’est pas question qu’on augmente parquelque procédé que ce soit, le coût de l’électricité en Côte d’Ivoire », a-t-il martelé. Pour lui, le déséquilibre constaté dans cette filière et qui motive cette décision est consécutive à une mauvaise gestion du système de distribution de l’électricité. Soumahoro Ben N’Faly a annoncé des jours difficiles si cette mesure rentrait en vigueur. Rappelons qu’au cours du dernier conseil des ministres, l’Etat de Côte d’Ivoire a décidé de faire basculer des consommateurs facturés au tarif modéré, exempts du paiement de la Tva notamment, au tarif général dont l’indice tarifaire est plus élevé.

Jonas BAIKEH
Soir Info

Author: La Rédaction