Le gouvernement Duncan, 10 entrants 4 sortants

Côte d’Ivoire / Gouvernement Ouattara III
10 partants, 4 entrants

Source: L’Intelligent d’Abidjan

Suite à la nomination par le Président de la République, Alassane Ouattara, d’un nouveau Premier ministre en la personne de Daniel Kablan Duncan, le mercredi 21 novembre 2012, le troisième gouvernement d’après crise a vu le jour hier jeudi 22 novembre 2012 par Décret n° 2012-1119 du 22 novembre 2012.

Le Président de la République, Alassane Ouattara, a dissout le gouvernement Ahoussou de 40 membres le 14 novembre 2012 pour donner naissance au gouvernement Duncan, restreint et composé de 28 membres. L’on note le départ de 13 ministres qui sont : Jeannot Ahoussou Kouadio, Konaté Sidiki, Phippe Légré, Diakité Coty Souleymane, Nabo Clément, Koné Kafana, Dagobert Banzio, Thérèse N’Dri Yoman, Matto Loma Cissé, Albert Flindé. Quatre nouvelles têtes font leur entrée. Ce sont, Affoussiata Bamba-Lamine (Communication et porte-parole adjointe du Gouvernement), Roger Kacou (Tourisme), Jean-Louis Billon (Commerce, Artisanat, et Promotion des PME) et Jean Claude Brou (Industrie). Des ministres tels que Charles Diby Koffi (Affaires Etrangères) ; Moussa Dosso (Emploi, Affaires sociales et Formation Professionnelle) ; Nialé Kaba (Chargée de l’Economie et des Finances) Anne Désirée Ouloto (Solidarité, Famille, Femme et de l’Enfant) Mathieu Babaud Darret (Eaux et Forêts) et Daniel Kablan Duncan (Premier ministre) changent de portefeuille. Tandis que Kandia Kamissoko Camara (Education Nationale et Enseignement Technique) Rémi Allah Kouadio (Environnement, Salubrité Urbaine, et Développement durable) ; Ally Coulibaly (Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur) Gnénéma Mamadou Coulibaly (Garde des sceaux, Ministre de la Justice, des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques) ; Alain Michel Lobognon (Promotion de la Jeunesse, des Sports et Loisirs) ; Mamadou Sanogo (Construction, Logement, Assainissement et Urbanisme) et Jean-Louis Billon (Commerce, Artisanat, Promotion des PME), ont vu leur ministère renforcé. Dans ce nouveau gouvernement, le RDR et allié se taille la part du lion avec 17 ministres, suivi du PDCI 9 ministres, l’UDPCI 1 ministre, l’UPCI 1 ministre. Soit au total : 28 ministres. Quant à Anaky Kobena et le MFA, ils sont morts dans le film et n’ont obtenu aucun portefeuille ministériel.
Dosso Villard

2
Le 1er Conseil des ministres dans une ambiance bon enfant
Le Président de la République, Alassane Ouattara, a présidé le premier Conseil des Ministres du gouvernement Duncan hier jeudi 22 novembre 2012. Composé de 28 membres, la liste des ministres a été rendue publique à 13 heures par le Secrétaire Général de la Présidence de la République, M. Amadou Gon- Coulibaly. Dans l’après-midi, l’équipe gouvernementale s’est réunie autour du chef de l’Etat, juste pour prendre sa feuille de route. Dans une ambiance cordiale, Alassane Ouattara a dit attendre des résultats concrets de la part de ses collaborateurs. Notamment dans le domaine économique, sécuritaire et de la réconciliation nationale. Cette rencontre fut l’occasion pour le Président de la République d’encourager le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan et son équipe. Le Chef de l’Etat a également indiqué que ce nouveau gouvernement a une obligation de résultats qui est d’améliorer le bien-être des concitoyens. C’est pourquoi, il a dit attendre beaucoup de cette équipe ministérielle qui doit accélérer la mise en œuvre du programme de gouvernement du RHDP. Parlant de la situation sociopolitique, le Président de la République a souligné qu’au plan sécuritaire, la situation s’est nettement améliorée ; le processus de réconciliation est également en marche. Au plan économique, le chef de l’Etat a affirmé qu’il y a des raisons d’espérer, grâce à l’obtention du PPTE et à la finalisation du Plan National de Développement 2012-2015. Avant de clore ses propos, il a rendu un hommage à l’ancien Premier Ministre, Jeannot Kouadio- Ahoussou et aux Ministres sortants. Pour sa part, le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a donné les axes de son action gouvernementale qui vont tourner, selon lui, autour du triptyque : Paix, sécurité, réconciliation nationale, reconstruction et relance économique. Daniel Kablan Duncan s’est résolu à réduire la pauvreté des Ivoiriens d’ici 2015 et s’est engagé à mériter la confiance du chef de l’Etat dans les trois années à venir.
Dosso Villard

3
Propos de quelques ministres…
Cissé Ibrahima Bacongo, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique:
«Je suis tout simplement heureux»
«Je suis tout simplement heureux d’avoir bénéficié à nouveau de la confiance du Président de la République. C’est un nouveau challenge qui s’offre à nous. Comme les précédents challenges, nous allons tenter de le relever avec la même détermination et la même volonté».

Affoussiata Bamba-Lamine, ministre de la Communication:
«Ce conseil des ministres était pour moi, un baptême du feu»
«La priorité, c’est de faire la politique selon le programme commun de gouvernement. Bien avant moi, il y a eu le ministre Coty Souleymane qui a commencé un travail que nous devons terminer. Cela se fera dans le principe de la continuité. Et permettre à la Côte d’Ivoire de retrouver sa grandeur. Ce conseil des ministres était pour moi, un baptême du feu. Parce que je suis une nouvelle entrante dans ce gouvernement. J’ai été heureuse de retrouver les anciens ministres qui m’ont bien accueillie. Je mesure également la dimension de la tâche qui m’attend et en mettant en œuvre tous les moyens que le Président de la République compte mettre à notre disposition pour bien faire notre travail».
Kacou Roger, ministre du Tourisme
«Je suis un nouveau membre»
«Je suis un nouveau membre de l’équipe gouvernementale. Je vais mettre toute mon énergie dans la mission que m’a confiée le président de la République, Alassane Ouattara».

Adama Toungara, ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie
«C’est une confiance que je me dois d’honorer en travaillant»
« En me rappelant à ses côtés pour diriger le département des Mines, du Pétrole et de l’Energie, le Président vient de me renouveler sa confiance pour conduire le développement important de cette paire pétrolière et minière. C’est une confiance que je me dois d’honorer en travaillant de façon plus accrue et en m’inspirant de la personne du président de la République qui est un homme de devoir, de méthode, d’organisation, pour conduire à bien la mission qu’il vient de me confier»

Jean-Louis Billon, ministre du Commerce, de la Promotion des PME
«Ce sont des défis qui m’attendent»
«Nous avons de grands défis pour la lutte contre la vie chère. Et cela passe aussi par la lutte contre la corruption et le racket parce qu’il faut respecter le droit de la personne. En somme, ce sont des défis qui m’attendent»

Gnénéma Coulibaly, Garde des Sceaux, ministre de la Justice, des Droits de l’Homme et des Libertés publiques
«Nous allons d’abord rendre gloire à Dieu»
«Nous allons d’abord rendre gloire à Dieu. Je remercie le Président de la République et le Premier ministre Duncan de nous avoir renouvelé leur confiance. Surtout pour la tâche importante qui nous a été confiée. Nous en mesurons l’ampleur. Qu’avec tous les Ivoiriens, nous fassions en sorte à réconcilier les Ivoiriens avec leur justice. Les droits de l’homme sont un chantier en cours et nous allons nous atteler à faire davantage la promotion et la protection des droits de l’homme. S’agissant de Mme Gbagbo, nous avons effectivement appris qu’un mandat d’arrêt a été lancé contre elle par la CPI et nous l’avons appris par voie de presse. Nous prenons acte de la demande de la Cour Pénale Internationale. Avec nos services, nous (Etat de Côte d’Ivoire) allons proposer très bientôt la réponse officielle à la demande formulée par la CPI. Après que nous ayons analysé la situation, nous allons répondre à la demande de la CPI. Et nous attendons toutes les informations complémentaires afin de répondre à la demande de la CPI».
Propos recueillis par Dosso Villard

Page 6


Alassane Ouattara aux membres du gouvernement :
‘‘Que les rumeurs de corruption soient extraites de l’administration’’
«Je voudrais, tout naturellement, vous adresser mes vives félicitations, à vous M. le Premier ministre et à tous les membres du gouvernement. Je souhaite à chacune et à chacun de vous, la bienvenue. Je voudrais à cette occasion, féliciter Jeannot Kouadio-Ahoussou et tous les ministres sortants et les remercier de leur engagement au service de la nation. Je souhaite qu’il continue, dans ses nouvelles responsabilités, à contribuer à l’essor de la nation ivoirienne. Ce remaniement ministériel intervient deux années après notre accession au pouvoir et nous sommes à trois ans de la fin du mandat que les Ivoiriens nous ont confié. Nous avons donc une obligation de résultats, ceci est d’améliorer le bien-être, le quotidien de nos concitoyens. J’attends donc beaucoup de ce gouvernement qui devra accélérer la mise en œuvre de notre programme de gouvernement, le programme de gouvernement du RHDP. Au plan sécuritaire, la situation s’est nettement améliorée et se renforce de jour en jour. De nombreux défis ont été relevés, en vue d’assurer une grande quiétude à nos concitoyens et consolider ainsi la confiance retrouvée dans notre pays. Le processus de réconciliation également est en marche. Les échanges fructueux lors de la récente rencontre avec les populations du Cavally et du Guémon ont montré les bonnes dispositions d’esprit de la plupart des Ivoiriens. Je peux vous assurer que d’autres contacts sont en cours et je souhaite que ceci puisse renforcer le rassemblement des Ivoiriens. La Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation a, pour sa part, organisé de grandes consultations nationales depuis sa mise en place et entamé l’étape de sensibilisation des populations. D’ailleurs, je me propose de rencontrer le comité exécutif de la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation dans les prochains jours, pour échanger avec ses membres. Au plan économique, nous avons des raisons d’espérer grâce à l’obtention du PPTE et la finalisation du Plan national de développement 2012-2015 et les premiers éléments de la relance économique. A présent, nos compatriotes doivent ressentir dans leur quotidien cette amélioration de la situation globale. C’est l’un des défis que le nouveau gouvernement devra relever en faisant de la réduction de la pauvreté et de la lutte contre la cherté de la vie, une priorité. L’emploi, notamment l’emploi des jeunes devra aussi figurer parmi les priorités du gouvernement, qui devra prendre des mesures incitatives et appropriées pour relever ce défi. Les investissements devront être accrus, tant au niveau du secteur privé que du secteur public pour atteindre nos ambitions en matière de croissance. Des investissements publics devront être massifs et créateurs d’emplois dans des secteurs d’innovations. L’amélioration du climat des affaires, la lutte contre la corruption, la justice, la facilitation des procédures pour les entreprises, sont autant de mesures qui devront stimuler le secteur privé. L’amélioration du service public, c’est-à-dire les infrastructures, l’électricité, l’eau, la santé, demeurent des objectifs essentiels. Je voudrais donc vous demander, M. le Premier ministre, d’accélérer la mise en œuvre des grands projets d’infrastructures au plan social et économique. Je fais confiance à votre gouvernement et aux ministres que vous avez proposés. Je sais que ce sont des personnalités d’expériences, de compétence et dévoués à faire en sorte que la Côte d’Ivoire avance beaucoup plus rapidement. Je voudrais signaler que nous avons bientôt, les 4 et 5 décembre prochains, le Groupe consultatif qui se tiendra à Paris et cela est d’une grande importance, puisque nous aurons à cette occasion, le soutien des bailleurs de fonds pour réaliser l’ambitieux programme que nous avons arrêté ensemble. Pour terminer, je voudrais dire à chacune et à chacun de vous, que j’attends des résultats pour améliorer l’efficacité de ma gestion et à cet effet, je vous demande de mettre en place, M. le Premier ministre, des secrétariats généraux des ministères pour une meilleure coordination technique du travail dans les différents ministères. Je voudrais souhaiter bonne chance à chacune et à chacun de vous et je vous invite au travail, à l’humilité et à la probité. Car chacun de vous a signé un code de conduite, d’éthique pour faire en sorte que les rumeurs de corruption que nous entendons ici et là soient extraites du comportement de l’administration en Côte d’Ivoire. C’est ainsi que nous pourrons donner confiance à nos compatriotes, aux investisseurs, pour bâtir une Nation forte, unie, résolument engagée dans la paix pour le développement et la prospérité de nos concitoyens.
Bonne chance et je compte sur chacune et chacun de vous.
Je vous remercie».
Propos recueillis par Dosso Villard

………….

Actualisé 17H20 GMT

28 ministres…

Nabo Clément, Banzio, Konaté, Flindé, Ndri Yoman, Birahima Ténin Ouattara…out

Affoussy prend la communication, Achi et Mabri restent…

La liste des membres du gouvernement Duncan a été rendue publique ce jeudi midi par le Secrétaire général de la présidence de la République, M. Amadou Gon Coulibaly. Voici la composition du nouveau gouvernement :

Premier ministre, ministre de l’Economie et des finances : Daniel Kablan Duncan

Ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité : Hamed Bakayoko

Ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères: Charles Koffi Diby

Défense, Alassane Ouattara, délégué Paul Koffi Koffi

Ministre d’Etat, ministre du Plan et du développement: Albert Mabri Toikeusse

Ministre d’Etat, ministre de l’Emploi, des Affaires sociales et de la formation professionnelle: Moussa Dosso

Garde des Sceaux, ministre de la Justice, des droits de l’Homme et des libertés publiques: Gnénéma Mamadou Coulibaly

Ministre auprès du Premier ministre, chargé de l’Economie et des finances: Mme Nialé Kaba

Ministre de l`Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur: Ally Coulibaly

Ministre du Pétrole, des mines et de l`énergie: Adama Toungara

Ministre de l`environnement, de la salubrité urbaine et du développement durable: Rémy Allah Kouadio

Ministre des infrastructures économiques: Patrick Achi

Ministre de la Fonction publique et de la réforme administrative: Konan Gnamien

Ministre de l’Education nationale et enseignement technique: Mme Kandia Kamissoko Camara

Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la promotion des PME: Jean-Louis Billon

Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique: Ibrahima Cissé Bacongo

Ministre des Transports: Gaoussou Touré

Ministre des ressources animales et halieutiques : Kobenan Kouassi Adjoumani

Ministre de la Santé et de la lutte contre le SIDA: Mme Raymonde Goudou Coffie

Ministre de l’Agriculture: Mamadou Sangafowa Coulibaly

Ministre de la Construction, du logement, de l’assainissement et de l`urbanisme: Mamadou Sanogo

Ministre de l`Industrie : Jean-Claude Brou

Ministre de la Solidarité, de la famille, de la femme et de l’enfant: Anne Désirée Ouloto

Ministre de culture et de la francophponie: Maurice Bandaman

Ministre de la Poste, des technologies de l’information et de la communication, porte-parole du gouvernement: Bruno Nabagné Koné

Ministre des Eaux et forêts: Mathieu Babaud Darret

Ministre de la Communicaton, porte-parole adjoint : Mme Affoussiata Bamba Lamine

Ministre du tourisme: Roger Kakou

Ministre de la promotion de la jeunesse, des sports et loisirs: Alain Michel Lobognon

09H GMT Le point ce matin.
Ministre d’État, ministre des Affaires étrangères de Côte d’Ivoire, le nouveau poste de Charles Diby Koffi. Le remplaçant de Charles Diby à l’Économie et aux Finances est le nouveau premier ministre, Daniel Kablan Duncan. Affoussy Bamba fait son entrée au gouvernement [Communication], Alain Lobognon passe aux sports, Siriki Konaté quitte [il confirme], Dosso Moussa changerait de portefeuille, le professeur Ndri Yoman Thérèse serait partante…Hamed Bakayoko pourrait perdre la Sécurité et conserver l’Intérieur. Roger Kacou est au tourisme. Allah Kouadio Rémi conserve son ministère et se voit adjoindre la Salubrité urbaine. Kobenan Kouassi Adjoumani également maintenu. Dagobert Banzio quitte le gouvernement remplacé par l’actuel président de la chambre de commerce et d’industrie de Côte-d’Ivoire Jean Louis Billon, au Commerce.

………

Encadré: Lettre d’au-revoir de Konaté Siriki

Siriki Konanté quitte !

Bye Bye à tous les amis du Facebook !

Gloire à Dieu! Merci à Dieu!
Ce mercredi, j’ai été informé par le président de la république via le président de l’assemblée nationale, Mr Soro Guillaume et le secrétaire général de la présidence, le ministre d’état Amadou Gon, que je ne ferai pas partie de la nouvelle équipe gouvernementale.
Je remercie Dieu pour cette nouvelle.
Je remercie le président de la république, SE Alassane Ouattara, pour la grande confiance qui m’a permis pendant 18 mois d’apprendre beaucoup à ses côtés.
J’ai pu mesurer la grande vision qu’il a pour la côte d’ivoire et sa méthode pragmatique pour son émergence comme pays développé.
Merci Président pour cette chance.
Je dis merci à mon ami et frère de toujours, le président de l’assemblée nationale, Mr Guillaume Soro, pour son soutien permanent.
Merci GS!
Je dis merci à tous les amis qui n’ont cessé de me soutenir par des avis utiles dans mon travail.
Merci à mes adversaires qui m’ont aidé par leurs critiques à me parfaire dans mes actions et dans ma vie.
Une page se tourne, une autre s’ouvre par la grâce de Dieu.
Je réaffirme mon soutien indéfectible au président de la république, S.E. Alassane Ouattara, dans sa tâche exaltante de donner une vie meilleure à tous les habitants de ce pays.
Je reste disponible pour toute mission que le président de la république voudra me confier.
Que Dieu vous bénisse tous!
Tomorrow is another day!
Bye bye et à bientôt sur d’autres fronts!

Connectionivoirienne.net avec L’Intelligent d’Abidjan

[Facebook_Comments_Widget title= »Commentaire Facebook » appId= »144902495576630″ href= » » numPosts= »5″ width= »570″ color= »light » code= »html5″]

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction