Doumbia Major dans ses habits de « révolutionnaires »…

(…) Sur le plan politique, je pense que lorsqu’un régime vire vers des pratiques antidémocratiques il faut le renverser, et je continue de le penser. Je ne suis pas de ceux qui pensent qu’une fois élu un régime doit faire ce qu’il veut, y compris s’adonner à des violations de droits humains, à des pillages de ressources collectives et de deniers publics, qu’on doit le laisser pratiquer l’injustice, les abus de pouvoir etc… Et que, pendant que les dirigeants du régime s’adonnent à ce type de pratiques antidémocratiques le peuple doit attendre passivement la fin du mandat pour espérer un hypothétique changement de gouvernants.

Comme aux USA, où il est prévu une procédure « d’impeachment », le peuple doit se réserver la possibilité d’empêcher un régime d’aller au terme de son mandat si celui-ci trahit le peuple. C’est pourquoi je ne regrette aucun renversement violent d’un régime qui vire à la dictature.


Quand les révolutions surviennent, elles se passent pendant que certaines personnes qui les désapprouvent se trouvent tranquillement à leurs domiciles, mais ce n’est pas leur passivité ou leur désapprobation qui empêchent la révolution d’avoir lieu !

Autant l’humeur et le sentiment de désapprobation du mouton n’a pas d’influence sur l’organisation de la fête de la Tabaski, autant les sentiments de désapprobation de quelques pseudo-pacifistes et de quelques partisans d’un régime, ne peuvent empêcher la survenue d’une révolution, quand un régime vire à la dictature.
Ce qui empêche la survenue d’une révolution ce ne sont pas les cris et les larmes de crocodiles de quelques partisans d’un régime qui vivent du luxe que leur procure un système dictatorial qui se nourrit d’injustice et d’inégalité ; ce qui empêche la survenue d’une dictature c’est le comportement démocratique des dirigeants ! (…)

Doumbia Major

[Facebook_Comments_Widget title= »Commentaire Facebook » appId= »144902495576630″ href= » » numPosts= »5″ width= »570″ color= »light » code= »html5″]

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires