Abidjan « 150 à 200  » morts lors d’explosions et bousculades

DR Photo

Côte d’Ivoire 150 à 200 morts lors d’explosions et bousculades

La catastrophe est immense ce 1er janvier 2013 en Côte-d’Ivoire. Attentat ? Feu d’artifice illégal ? Tirs de grenades par accident ? Tirs d’armes automatique ? Explosions de munition ? Les enquêtes, si elles sont faites, le diront probablement. De fortes détonations suivies d’une bousculade [débandade] monstre à l’occasion des feux d’artifice organisés par la ville d’Abidjan [district], a provoqué la mort de 150 à 200 morts selon des sources médicales jointes dans différents centres hospitaliers de la ville d’Abidjan ce matin. Les blessés sont par centaines. Cet énieme drame en Côte-d’Ivoire, s’est produit aux alentours de 3H TU du matin dans la commune du plateau, quartier administratif de la capitale économique Abidjan. De nombreux morts et blessés sont des adolescents âgés de 14 à 16 ans, indiquent ces sources. Le gouvernement ivoirien dans un communiqué lu très tôt ce matin sur la télé publique annonce une soixantaine de morts.

Cellule de crise et prises en charge des blessés par l’Etat

Une cellule de crise est fonctionnelle avec pour objectifs de partager ou recevoir les informations. Cette cellule est joignable au 22 47 87 03. Les blessés seront pris en charge totalement par l’État à 100%, annonce le maire de la commune du Plateau Akossi Bendjo.

Connectionivoirienne.net

Scène de l’horreur

[Facebook_Comments_Widget title= »Commentaire Facebook » appId= »144902495576630″ href= » » numPosts= »5″ width= »570″ color= »light » code= »html5″]

Commentaires facebook

Author: La Rédaction