Le mirage Ouattara, de l’effusion du sang à la paupérisation

Analyse de YABA BLE Appolinaire (Correspondant Eventnews TV, Abidjan)


La fontaine de sang du dieu des lumières d’Abidjan fait son plein. Tout y passe. Hier, c’était la fusillade pour s’installer. Maintenant aux commandes du bateau ivoire, Alassane Ouattara sert accidents (de la circulation), bousculades et noyades à profusion aux Ivoiriens. Il peut alors cyniquement déclarer sur France 24 <>, pour le Plateau. Tout naturellement, aucune cellule conséquente de crise n’a été mise sur pieds pour prendre en charge les victimes. Face à cette situation fâcheuse certaines langues fourchues, très mal inspirées ont vite fait d’imputer l’irresponsabilité du gouvernement aux pro-Gbagbo. Lesquels seraient également à l’origine des nombreux accidents et de l’incompétence érigée en norme en Côte d’Ivoire depuis le 11 Avril 2011. Dans l’attente d’enquêtes adéquates et diligentes pour situer les responsabilités, le gouvernement, pour toute consolation aux familles endeuillées et à l’ensemble des Ivoiriens encore sous le choc, augmente le carburant et le gaz. Des produits dont l’inflation impacte drastiquement sur les maigres revenus des ménages. Le prix du transport, des denrées alimentaires ont déjà commencé à renchérir. En lieu et place d’une augmentation des salaires la République des lumières accentue son vampirisme. Pour faire chic, le chef de l’Etat annonce de façon laconique des sanctions exemplaires. Permettez-moi d’en douter car de mémoire ce pouvoir n’a jamais pu se défaire de l’impunité qui lui est congénitale. Les horreurs du camp de réfugiés de Nahibly et des goulags disséminés à travers le pays servies au monde entier n’ont connu aucune suite judiciaire jusqu’à ce jour. Lors des évasions spectaculaires à la MACA l’année dernière le gouvernement de l’époque a mimé la responsabilité en sanctionnant des gardes pénitentiaires sans que le Ministre de l’Intérieur et celle de la justice premiers responsables ne soient inquiétés. A Abobo des commerçants ont défié l’autorité de l’Etat dont ils ont déclaré sur France 24 avoir participé à l’installation. Les nombreuses bavures des Frci, ex-rebelles et leurs supplétifs, ont toujours court. Le ténébreux Amadé Ourémi et ses lieutenants règnent toujours en maîtres dans les régions du Guémon et du Cavally. Nous en passons et nous en oublions. Alors, les fameuses sanctions ne sont qu’effet d’annonce. Au contraire, le Ministre Hamed Bakayoko et le Gouverneur Beugré Mambé, le poète d’un soir de la fête des lumières, seront félicités pour services loyaux rendus au grand gourou. Toujours de mémoire, les procès du Général DOGBO BLE, ceux d’AKOUN Laurent et des ex-barons de la filière café-cacao n’étaient que des parodies. Une autre comédie burlesque nous sera certainement servie le 9 janvier prochain. Il faut bien lire entre les lignes le slogan de campagne « Ado solution ». Il induit, je suis prêt à vendre jusqu’à l’âme de la Côte d’Ivoire pour vous servir, vous sectes ou sociétés occultes. Empêcher que ne s’accomplisse la prophétie du Pape Jean II déclarant au début des années 80 que la Côte d’Ivoire est la deuxième patrie du Christ, le fond de la crise ivoirienne réside là. Alors en prière en cette année 2013 pour conjurer le sort et sanctifier le pays qui va mal.

De YABA BLE Appolinaire (Correspondant Eventnews TV, Abidjan)

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= » » href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″ ]

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction