Extradition de Blé Goudé: Soro trahit-il un secret ?

Le président de l’Assemblée nationale, Guillaume Kigbafori Soro, a réagi à l’arrestation-extradition de son ex- compagnon de la Fesci, Charles Blé Goudé. C’était à l’occasion d’une interview qu’il a accordée à son propre service de communication pour son blog. Commentant ainsi la récente actualité en rapport avec l’arrestation de Blé Goudé, Guillaume Soro sera certes peu bavard sur le sujet, mais donnera un avis qui a valeur de révélation. «Je vais vous dire, je n’aime pas beaucoup commenter les arrestations, car j’ai moi-même été arrêté à cinq reprises dans mon pays pendant mes années de militantisme estudiantin. Toutefois, je peux dire que je préférais la prison dans mon pays où je pourrais faire face à la justice qu’une vie de fugitif. Car je sais aussi ce que c’est que d’avoir des montées d’adrénaline en permanence et de devoir se cacher tous les jours. C’est pire que la prison, croyez-moi », a déclaré le chef du Parlement ivoirien sur la question de l’arrestation puis l’extradition de son ancien compagnon de lutte des années Fesci (puissant syndicat estudiantin sous le régime Bédié, ndlr). En réalité, l’ex-premier ministre évite malicieusement de répondre frontalement à la question. Se contentant de donner un avis personnel sur «être en prison dans son pays» et «avoir une vie d’exilé, de fugitif». Veut-il ainsi révéler ou faire croire qu’il partage cet avis avec l’ex-leader de la galaxie patriotique, aux mains de la Justice des vainqueurs aujourd’hui ? En tout état de cause, cette sortie du président de l’Assemblée nationale sur le cas Blé Goudé, risque d’être diversement interprétée et contribuera à alimenter la polémique. Pour l’heure Blé Goudé vient d’être inculpé et placé sous mandat de dépôt.

G.K

Le Nouveau Courrier

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »144902495576630″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

Author: La Rédaction